mis à jour le

Egypte: nouveau bilan de 7 morts dans l'attaque par l'EI d'un hôtel du Sinaï

Le bilan de l'attaque suicide perpétrée mardi par le groupe Etat islamique (EI) dans un hôtel de la péninsule du Sinaï en Egypte s'est alourdi à sept morts, dont deux juges et quatre policiers, a annoncé le ministère de la Santé mercredi.

Un juge, qui faisait partie d'une délégation de magistrats chargée de superviser les élections législatives en cours en Egypte ainsi que deux policiers ont succombé à leurs blessures à l'hôpital, a déclaré à l'AFP Khaled Megahed, le porte-parole du ministère. 

Outre deux kamikazes, quatre personnes avaient immédiatement péri dans l'attaque mardi, dont un juge et deux policiers.

L'attaque est survenue à l'hôtel Swiss Inn d'Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, où la branche égyptienne de l'EI tue très fréquemment des policiers et des soldats. 

Elle a été revendiquée par le groupe qui se fait appeler Province du Sinaï de l'Etat islamique (EI), le même qui avait assuré avoir placé une bombe à bord d'un avion de touristes russes qui s'est écrasé le 31 octobre dans le Sinaï, tuant ses 224 occupants.

Mardi à l'aube, un kamikaze a fait exploser sa voiture bourrée d'explosifs alors que des policiers tentaient de l'empêcher de franchir la barrière de sécurité du Swiss Inn.

Au moins un autre assaillant a réussi à pénétrer dans l'établissement et ouvert le feu, tuant un juge, selon l'armée. Il a ensuite déclenché sa ceinture d'explosifs.

L'attaque suicide est survenue au lendemain du premier tour du scrutin conduit dans la moitié des provinces du pays, l'une des nombreuses étapes d'un processus électoral de près de deux mois pour élire le Parlement.

Le Nord-Sinaï est le théâtre d'une insurrection jihadiste depuis que l'armée a destitué le président islamiste élu Mohamed Morsi en juillet 2013 et lancé une répression implacable et meurtrière contre ses partisans. Les attaques des jihadistes ont également touché le Caire.

Alors que la branche égyptienne de l'EI a revendiqué la responsabilité du crash de l'avion russe, l'Egypte assure attendre les résultats définitifs de l'enquête pour en annoncer la cause.

La Russie a affirmé qu'une bombe avait explosé à bord de l'avion 24 minutes après son décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans le sud du Sinaï.

AFP

Ses derniers articles: Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise  Maroc: les critiques se multiplient contre la "répression" dans le nord  Coupe des Confédérations: Achille le chat remplace Paul le Poulpe 

bilan

AFP

Epidémie de méningite au Nigeria: le bilan grimpe

Epidémie de méningite au Nigeria: le bilan grimpe

AFP

Epidémie de méningite au Nigeria: le bilan approche des 500 morts

Epidémie de méningite au Nigeria: le bilan approche des 500 morts

AFP

Madagascar: le bilan du cyclone Enawo s'aggrave

Madagascar: le bilan du cyclone Enawo s'aggrave

hôtel

AFP

Deux ans après un attentat, un hôtel du littoral tunisien revit

Deux ans après un attentat, un hôtel du littoral tunisien revit

AFP

Somalie: 11 civils tués dans une attaque shebab contre un hôtel de Mogadiscio

Somalie: 11 civils tués dans une attaque shebab contre un hôtel de Mogadiscio

AFP

Brazzaville: perquisition nocturne d'un hôtel géré par un détracteur du président Sassou Nguesso

Brazzaville: perquisition nocturne d'un hôtel géré par un détracteur du président Sassou Nguesso

morts

AFP

Est de la RDC: sept morts dans des combats entre l'armée et une rébellion

Est de la RDC: sept morts dans des combats entre l'armée et une rébellion

AFP

Centrafrique: une centaine de morts

Centrafrique: une centaine de morts

AFP

Centrafrique: au moins 40 morts dans des combats

Centrafrique: au moins 40 morts dans des combats