mis à jour le

Des policiers sur le lieu de l'explosion à Tunis, le 24 novembre 2015. Crédit photo: REUTERS/Zoubeir Souissi
Des policiers sur le lieu de l'explosion à Tunis, le 24 novembre 2015. Crédit photo: REUTERS/Zoubeir Souissi

L'Etat islamique revendique l'attentat à la bombe de Tunis

Au moins 13 personnes sont décédées dans l'explosion qui a soufflé un bus de la garde présidentielle le 24 novembre.

Mise à jour: L'Etat islamique a revendiqué mercredi 25 novembre l'attentat à la bombe qui a eu lieu dans un bus de la garde présidentielle.

                      ********************          

Un bus de la garde présidentielle tunisienne a explosé mardi 24 novembre à 16h56 sur l'avenue Mohamed V dans le centre-ville de Tunis. L'explosion a fait au moins 13 morts selon un nouveau bilan  annoncé par le ministère de l'Intérieur tunisien mercredi 25 novembre. Lors d'une déclaration la veille, le président Essebsi avait annoncé l'état d'urgence pour 30 jours en réponse à cette attaque.

«La plupart des agents qui se trouvaient dans le bus sont morts», a déclaré une source de sécurité sur place. Mais pour l’instant, le ministère de l’Intérieur n’a pas encore précisé combien de personnes se trouvaient à bord du véhicule. La Tunisie avait déjà été touchée par des attaques terroristes sanglantes revendiquées par l'Etat islamique au musée du Bardo à Tunis le 18 mars, et sur une plage de la station balnéaire de Sousse le 26 juin. Au total, 60 personnes sont mortes dans ces deux attaques.

Retrouvez ci-dessous le déroulé des évènements.

20h. Ce live est désormais terminé. Vous pouvez suivre l'évolution de la situation sur notre site.

19h47. Sur le plateau de France 24, des spécialistes de la Tunisie débattent de la politique anti-terroriste du gouvernement tunisien. Visionnez la vidéo ci-dessous.

19h38. Les autorités tunisiennes font état d'un bilan à la baisse, et annoncent désormais 12 victimes rapporte l'AFP.

19h33. Le bilan officiel provisoire fait état de 14 morts dans l'explosion du bus de la garde présidentielle. Ci-dessous, des images tournées sur place par l'AFP.

19h25. Un responsable gouvernemental tunisien cité par l'AFP rappelle que dix-sept personnes avaient été interpellées depuis le début du mois lors d'opérations antiterroristes en Tunisie, permettant aux autorités de déjouer des attaques contre des «bâtiments sécuritaires» ou des hôtels.

19h21. En France, toujours sous le choc des attaques terroristes du 13 novembre, le premier secrétaire du parti socialiste a fait part de sa solidarité avec le peuple tunisien.

19h18. Aucune revendication n'a été rapportée pour le moment après cette attaque à la bombe. Mais, on l'a signalé plus tôt dans ce live, l'Etat islamique a déjà commis deux attaques de grande ampleur à Sousse et au musée du Bardo en 2015.

19h10. Le président tunisien Essebsi s'adressera aux Tunisiens à 20h. Par ailleurs, le chef d'Etat a annulé un déplacement en Suisse prévu le 25 novembre.

19h05. «La plupart des agents qui se trouvaient dans le bus sont morts», a déclaré à l'Agence France-Presse une source de sécurité sur place.

18h55. Une autre photo publiée par le correspondant du Monde, Frédéric Bobin, sur son compte Twitter.

18h50. La Tunisie est l'un des pays qui compte le plus de ses ressortissants partis rejoindre les rangs de l'Etat islamique en Syrie et en Irak ou en Libye. Nous avions publié cet article sur le désespoir qui touche une frange de la jeunesse tunisienne.

18h43. Bilan de l'attentat, pour le moment : 11 morts, selon l'agence de presse Reuters, et «au moins 14 morts», selon l'AFP.

18h38. Conseiller du président tunisien Béji Caïd Essebsi, Firas Guefrech a évoqué sur Twitter «une scène de guerre». «C'est la république qui est visée», a-t-il ajouté.

18h30. Voici la localisation de l'explosion à Tunis. Le convoi présidentiel se trouvait sur l'avenue Mohamed V, grande avenue du centre-ville, à proximité du ministère du Tourisme.

18h25. Une photo diffusée par le correspondant du Monde, Frédéric Bobin, sur son compte Twitter.

18h17. La Tunisie avait déjà été la cible de deux attentats meurtriers de grande ampleur en 2015. Le 18 mars, l'attaque contre le musée du Bardo avait fait 22 morts dont 21 touristes étrangers. Le 26 juin, un homme armé avait causé la mort de 39 personnes sur la plage d'un hôtel de la station balnéaire de Sousse. Les deux attaques avaient été revendiquées par le groupe terroriste de l'Etat islamique.

18h10. Les autorités tunisiennes ont indiqué à l'AFP que l'explosion avait fait au moins 11 victimes. «L’explosion d’un bus de la garde présidentielle avenue Mohamed-V a fait des morts et des blessés parmi les agents», a indiqué un responsable du ministère de l’Intérieur. 

18h09. Une journaliste du journal Le Monde est présente sur place et a publié cette photo sur son compte Twitter.

18h05. Selon l'hebdomadaire Jeune AfriqueLe bus touché par l'explosion était stationné sur l’avenue Mohamed V, devant l’ancien siège du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), à côté du ministère du tourisme.

17h57. La présidence tunisienne a affirmé à l'AFP que l'explosion était un «attentat» et annonce plusieurs victimes sans plus de précisions pour le moment. 

17h50. La télévision d'Etat tunisienne a annoncé qu'une explosion avait eu lieu à bord d'un bus de la garde présidentielle sur l'avenue Mohamed V en plein-centre de Tunis mardi 24 novembre à 16h56 heure locale. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Tunis

AFP

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

Le Premier ministre français Manuel Valls est en Tunisie

AFP

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

AFP

Tunisie: deux jihadistes présumés tués, 16 arrêtés près de Tunis

Tunisie: deux jihadistes présumés tués, 16 arrêtés près de Tunis