mis à jour le

Le vainqueur de l'édition 2015 du concours de «Monsieur laid». Crédit photo: Matt Tan via Flick.
Le vainqueur de l'édition 2015 du concours de «Monsieur laid». Crédit photo: Matt Tan via Flick.

Le «Monsieur laid» du Zimbabwe n'était pas assez moche

C'est en tout cas ce que ses adversaires affirment.

Le jury de la quatrième édition du concours de «Monsieur laid» du Zimbabwe a sacré un nouveau vainqueur dimanche 22 novembre. C'est Mison Sere, 42 ans, qui a reçu le titre d'homme le plus moche du pays, en partie grâce à son sourire édenté qui a rencontré un large écho chez les juges, raconte Associated Press. C'est la première fois que William Masvinu, triple lauréat, a été battu dans ce concours pas comme les autres. 

Une défaite qui l'a rendu particulièrement amer.

«Je suis naturellement moche. il ne l'est pas. Il est seulement laid quand il ouvre la bouche», a déclaré Masvinu. Un autre concurrent battu lui a emboîté le pays en ajoutant: «avons-nous à perdre nos dents pour gagner? C'est de la triche».

«Fiers de qui nous sommes»

Les juges ont répondu à ces attaques avec un argumentaire construit:

«Mison Sere a fourni de grands efforts pour renforcer sa laideur avec des grimaces travaillées. Masvinu se pensait si moche qu'il n'a pas affiché autant de volonté. Cela lui a coûté sa couronne», a déclaré le juge Abigail Mataranyika.

Mison Sere a lui balayé les critiques sur sa victoire en dénonçant les «mauvais perdants». Il a empoché une prime de 500 dollars. «Ils ne peuvent pas accepté que je suis plus moche qu'eux. J'espère obtenir un contrat avec une chaîne TV», a t-il ajouté.

Les organisateurs du concours «Mister Ugly» ont confié à Associated Press qu'ils avaient créé cette compétition pour lutter contre la stigmatisation. «Nous devons être tous fiers de qui nous sommes», a glissé David Machowa, fondateur de l'évènement. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan