mis à jour le

L'Afrique du Sud est un "acteur majeur" de la COP21 selon Fabius

L'Afrique du Sud est un "acteur majeur" de la COP21, a estimé le ministre des Affaires Etrangères français Laurent Fabius samedi à Pretoria après avoir rencontré le président sud-africain Jacob Zuma pour préparer le sommet mondial sur le climat qui s'ouvre le 30 novembre.

"L'Afrique du Sud est un acteur majeur de la COP21, à la fois par son importance propre, par sa position au sein de l'Union Africaine et aussi parce qu'elle est à la tête du G77", a expliqué à l'AFP le ministre. 

Le groupe G77 regroupe 134 pays en voie de développement et émergents parmi lesquels figurent de gros émetteurs de gaz à effet de serre comme la Chine et l'Inde. 

"L'Afrique du Sud souhaite de manière très claire le succès de la COP21", a indiqué M. Fabius. 

"J'ai dit au président Zuma qu'il y avait deux grands défis au XXIe siècle: le terrorisme et le changement climatique", a-t-il ajouté. 

Malgré les attentats de Paris qui ont fait 130 morts la semaine dernière, la COP21 reste "de toutes les manières" une priorité selon Laurent Fabius qui rappelle que "plus de 140 chefs d'Etat seront présents". 

"Je vois un signe extrêmement fort dans le fait qu'aucun des 140 chefs d'Etat qui devaient venir ne s'est désisté et au contraire certains qui ne nous avaient pas encore répondu nous ont dit qu'ils allaient venir car il ne faut pas céder devant le terrorisme", a insisté M. Fabius. 

Maintenir la COP21 était une "nécessité absolue", car "si nous n'arrivons pas à régler la question du changement climatique, la vie sur la planète sera invivable", a-t-il jugé.

"L'objectif reste le même: obtenir un accord universel, durable et juridiquement contraignant. Mais outre cet accord, il y aura aussi des engagements pris par nombreuses villes, et de nombreuses entreprises ont pris des engagements, c'est une nouveauté", a t-il estimé.

Après avoir visité l'Inde et l'Afrique du Sud, Laurent Fabius poursuit son tour du monde en trois jours au Brésil où il rencontrera dimanche la présidente Dilma Rousseff. 

AFP

Ses derniers articles: Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale  Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant  Gambie: l'UA condamne le revirement du président Jammeh