mis à jour le

Des soldats irlandais déployés sous mandat de l'ONU dans l'est du Tchad en 2009. Crédit photo: REUTERS/Emmanuel Braun
Des soldats irlandais déployés sous mandat de l'ONU dans l'est du Tchad en 2009. Crédit photo: REUTERS/Emmanuel Braun

L'Irlande va envoyer des soldats au Mali pour soutenir l'armée française

La France a demandé de l'aide à ses alliés après les attaques terroristes de Paris le 13 novembre.

L'appel du ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, qui a appelé l'Union européenne à fournir une aide à la France dans son combat contre Daech en faisant référence à la «clause de défense mutuelle» – une première dans l'histoire de l'Europe – consacrée dans l'article 42.7 du traité de Lisbonne et qui lie les pays membres de l'UE dans le cas «où un État membre serait l’objet d’une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir», a été entendu par l'Irlande. Le ministre français a publié un message sur son compte Twitter.

«Une série d'options va être étudiée par le gouvernement irlandais après que le ministre de la Défense Simon Coveney a déclaré hier [le 18 novembre] que l'Irlande était prête à fournir toute l'assistance qu''elle pourrait», rapporte le site d'informations Irish independant.

Selon le média, même avant les attaques de Paris, le ministre de la Défense irlandais envisageait d'envoyer des troupes au Mali pour soutenir les soldats français et maliens qui luttent contre des groupes jihadistes. Les évènements tragiques qui ont frappé la capitale française le 13 novembre ont accéléré le processus.

«La moindre des choses que nous pouvions faire»

Et si des soldats irlandais devraient très probablement être déployés au Mali – une annonce qui n'a pas encore été validée –, c'est pour permettre à la France de retirer une partie de ses hommes de ce champ d'opération pour les déplacer sur des théâtres plus urgent d'opérations, comme au Moyen-Orient où Paris intensifie ses frappes contre l'Etat islamique.

À lire aussi: Après les attentats du 13 novembre, c’est à l’Otan d'attaquer Daech

Le ministre français Jean-Yves le Drian avait au cours de son intervention devant ses partenaires européens expliquer que l'assistance militaire attendue de l'UE devrait se traduire par «soit par une collaboration capacitaire sur les interventions françaises en Syrie et en Irak, soit par un allègement ou un soutien de la France dans d’autres opérations». L'aide irlandaise s'inscrit clairement dans ce cadre.

Le ministre de la Défense irlandais a déclaré que la réponse immédiate de son pays à l'appel français était «la moindre des choses que nous pouvions faire».

L'Irlande a un engagement global de 850 soldats dans les missions de l'ONU mais seulement 500 de ses soldats sont engagés hors de ses frontières, note l'Irish Independant. «Ce différentiel autorise le gouvernement afaire un geste significatif en termes de troupes pour permettre aux Français de retirer des troupes [du Mali]», ajoute le média irlandais.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice  Au Mali, l'Assemblée nationale privée d'électricité pour impayés  En Gambie, la fin de la dictature pousse de nombreux migrants à revenir au pays 

Irlande

voyage

Une Africaine-Américaine en Irlande

Une Africaine-Américaine en Irlande

terrorisme

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

IRL

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

La chaîne Fox news diffuse des images de l'attaque de Westgate dans une série TV

Tunisie

Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse

Les mensonges d'une agence de voyage britannique aux victimes de l'attaque de Sousse