mis à jour le

Crash dans le Sinaï: l'Egypte renforce la sécurité dans ses aéroports

L'Egypte a annoncé mardi avoir renforcé les mesures de sécurité dans tous les aéroports du pays, après que Moscou a affirmé qu'un attentat à la bombe était à l'origine du crash d'un avion russe dans le Sinaï le 31 octobre.

Le ministre de l'Aviation civile égyptien, Hossam Kamal, a cependant affirmé lors d'une conférence de presse télévisée que la commission en charge de l'enquête "n'était pas parvenue, jusqu'à présent, à des résultats qui permettent de déterminer les causes du crash".

Quelques jours après le crash de l'avion, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont dit privilégier la thèse de l'attentat à la bombe pour expliquer le crash ayant fait 224 morts, et dont le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé être responsable.

Mais l'Egypte semble traîner des pieds pour reconnaître la thèse de l'attentat, les autorités répétant qu'on ne peut tirer aucune conclusion définitive avant la fin de l'enquête.

Le gouvernement égyptien a toutefois affirmé mardi dans un communiqué qu'il prenait "en considération" l'annonce de Moscou sur la présence d'un engin explosif à bord de l'avion, qui avait décollé de la cité balnéaire de Charm el-Cheikh dans le sud du Sinaï, avant d'exploser en vol.

Et le ministère de l'Intérieur a lui aussi dit "prendre en considération toutes les causes possibles derrière le crash de l'avion, y compris celle d'une attaque terroriste", et décidé par conséquent de "renforcer les mesures de sécurité dans tous les aéroports".

"Le contrôle des passagers et des bagages" sera révisé et "les procédures de fouille des passagers et des employés à leur entrée dans l'aéroport seront renforcées", a-t-il dit dans un communiqué.

Les avions seront soumis à des "fouilles de sécurité" et les autorités contrôleront "les autorisations de sécurité des membres de l'équipage" à bord des avions, a-t-il ajouté.

La thèse de l'attentat avait conduit la Russie à interrompre ses vols vers l'Egypte et la Grande-Bretagne pour la station balnéaire de Charm el-Cheikh, portant un coup dur au tourisme égyptien.

Après le crash de l'avion russe, le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond avait le 10 novembre dénoncé les failles dans la sécurité de l'aéroport de Charm el-Cheikh. Selon lui, il suffisait d'un petit engin explosif doté d'un simple minuteur pour faire chuter un avion.

Dans un communiqué séparé, le ministère de l'Intérieur égyptien a nié mardi l'arrestation de tout employé de l'aéroport de Charm el-Cheikh, après le crash, et le ministre de l'Intérieur Magdy Abdel Ghaffar a affirmé dans une conférence de presse qu'il n'y avait eu "jusqu'à maintenant aucune information concernant des manquements" à la sécurité dans cet aéroport.

Pour le groupe britannique PGI risk management, le crash de l'avion russe "jette un coup de projecteur sur la possibilité d'une menace interne dans les aéroports, ce qui nécessite une réponse sécuritaire".

Un renforcement des mesures de sécurité pourrait s'accompagner d'une hausse des coûts et de délais plus importants, mais si les aéroports "ne se conforment pas aux nouvelles normes de sécurité", leur réputation et leur compétitivité pourraient en souffrir, ajoute le groupe.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: les procès "point de départ d'une vraie réconciliation"  Nigeria: de "nombreux morts" dans l'effondrement d'une église  Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale 

aéroports

AFP

Ebola: l'Espagne promet la transparence, Washington renforce les contrôles aux aéroports

Ebola: l'Espagne promet la transparence, Washington renforce les contrôles aux aéroports

Neila Latrous

Encore plus de sécurité pour les aéroports en Algérie

Encore plus de sécurité pour les aéroports en Algérie

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Santé : 4 cas de paludisme des aéroports détectés à Tunis

Tunisie-Santé : 4 cas de paludisme des aéroports détectés à Tunis

crash

AFP

Egypte: le tourisme reste meurtri un an après le crash du Sinaï

Egypte: le tourisme reste meurtri un an après le crash du Sinaï

AFP

Crash d'Air Algérie: les pilotes étaient mal formés, dénonce un syndicat

Crash d'Air Algérie: les pilotes étaient mal formés, dénonce un syndicat

AFP

Crash EgyptAir: l'avion probablement désintégré en plein vol après un incendie

Crash EgyptAir: l'avion probablement désintégré en plein vol après un incendie

sécurité

AFP

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

AFP

Le Bénin investit dans la sécurité maritime, "assurance-vie" du pays

Le Bénin investit dans la sécurité maritime, "assurance-vie" du pays

Be safe

Quels sont les pays les plus sûrs en Afrique en 2016?

Quels sont les pays les plus sûrs en Afrique en 2016?