mis à jour le

Maldives: l'état d'urgence décrété avant une manifestation de l'opposition

Le président des Maldives Abdulla Yameen a décrété mercredi l'état d'urgence, ce qui octroie aux forces de sécurité de larges pouvoirs avant une manifestation antigouvernementale, a annoncé son porte-parole.

Cette décision a été prise deux jours avant un rassemblement prévu par le Parti démocratique des Maldives (PDM), le principal parti d'opposition dont le chef Mohamed Nasheed est en prison au terme d'un procès expéditif et inéquitable selon l'ONU.

"Le président Yameen a déclaré l'état d'urgence pour assurer la sécurité de tous les citoyens", a dit son porte-parole Muaz Ali sur Twitter. 

La manifestation de l'opposition a pour objectif de faire pression sur le président afin qu'il libère Mohamed Nasheed.

L'archipel où les jeunes mariés aiment à passer leur lune de miel a connu récemment un regain de tensions.

Fin septembre, une explosion s'est produite sur le yacht transportant le président. Sa femme et deux autres personnes ont été blessées dans l'incident, dont le chef de l'Etat est sorti indemne.

Le FBI américain a jugé qu'il n'y avait aucune preuve que l'explosion ait été provoquée par une bombe.

Mais les autorités considèrent que le président Yameen était visé et son vice-président Ahmed Adeeb, accusé d'avoir manigancé son assassinat, a été arrêté.

Cette semaine, l'armée de l'archipel de 340.000 habitants, des musulmans sunnites, a annoncé avoir désamorcé une bombe télécommandée retrouvée près de la résidence présidentielle.

L'état d'urgence, entré en vigueur mercredi pour une période initiale de 30 jours, signifie que plusieurs dispositions prévues par la Constitution sont suspendues, en particulier le droit d'association, d'après des sources officielles.

Les députés ne pourront plus lancer de procédure de destitution à l'encontre du chef de l'Etat tandis que les forces de sécurité auront plus de facilités pour arrêter les gens.

Le président a saisi l'occasion des accusations de complot pour réorganiser les services chargés de sa sécurité. 

Plusieurs ministres ont été arrêtés tandis que le vice-président Adeeb doit faire l'objet d'une procédure de destitution.

L'image idyllique de destination touristique de luxe des Maldives a été ternie par des troubles politiques ces dernières années.

Abdulla Yameen, arrivé au pouvoir en novembre 2013 à la suite d'une élection controversée, est critiqué par la communauté internationale pour avoir mené une campagne de répression contre l'opposition.

Pour autant, les touristes continuent d'affluer dans le pays, avec un million de visiteurs annuels.

Les touristes qui séjournent sur les atolls de l'archipel en payant le prix fort passent rarement par l'île principale de Male, où vit un tiers des habitants et où des policiers supplémentaires ont été déployés ces derniers mois.

AFP

Ses derniers articles: Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie  Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir  Ghana: briguer la présidence de l'Etat, même en fauteuil roulant 

Manifestation

AFP

Malawi: manifestation contre l'avortement et l'homosexualité

Malawi: manifestation contre l'avortement et l'homosexualité

AFP

Zimbabwe: la police réprime une manifestation de l'opposition

Zimbabwe: la police réprime une manifestation de l'opposition

AFP

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée