mis à jour le

À Rushville aux Etats-Unis, en juin 2012. Crédit photo: REUTERS/Jim Young
À Rushville aux Etats-Unis, en juin 2012. Crédit photo: REUTERS/Jim Young

Les migrants africains sont toujours plus nombreux à rejoindre les USA

Ils étaient 80.000 au début des années 1970, contre 1,8 million aujourd'hui.

Pour les centaines de milliers d'immigrés africains qui traversent chaque année l'océan Atlantique, le rêve américain n'a pas perdu de son éclat. Selon une étude du Pew Research Center, le nombre de migrants nés en Afrique qui rejoignent le sol américain a quasiment doublé chaque décennie depuis 40 ans. 

«Il y avait 1,8 million d'immigrés africains qui vivaient aux USA en 2013, soit 881.000 de plus qu'en 2000 et une hausse encore plus substantielle depuis les années 1970 où seulement 80.000 immigrés nés en Afrique étaient installés dans le pays», analyse le Pew Research Center.

À lire aussi sur Slate.fr: La traite négrière transatlantique résumée en une infographie de deux minutes

Pour le site américain d'informations Quartz, l'une des causes de cette tendance est l'adoption de nouvelles lois américaines dans les années 1980 et 1990 qui ont facilité les obtentions de demandes d'asile pour les réfugiés issus de zones de conflits. Avant le Refugee Act de 1980, les réfugiés ne représentaient que 1% des immigrants africains aux Etats-Unis, contre 32% aujourd'hui, note le Pew Research Center. Selon les chiffres du Yearbook of Immigration Statistics, cinq des dix pays d'où venaient le plus de réfugiés aux Etats-Unis en 2013 étaient des pays africains (Somalie, République démocratique du Congo, Soudan, Erythrée, Ethiopie).

Les immigrés africains représentent aujourd'hui une population en forte croissance aux Etats-Unis. Entre 2000 et 2013, c'est le groupe de migrants qui a vu son nombre augmenter le plus vite, avec une hausse de 41% de sa population. C'est un joli pied de nez à l'histoire de la part du continent africain qui, comme le rappelle le Pew Research Center, avait connu une immigration forcée et éminement dramatique entre les XVIe et XIXe siècles avec le trafic d'esclaves.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Etats-Unis

AFP

RD Congo: éviter les "propos incendiaires" demandent les Etats-Unis

RD Congo: éviter les "propos incendiaires" demandent les Etats-Unis

Racisme

Après Trump et le Brexit, le message aux Africains est clair: restez chez vous

Après Trump et le Brexit, le message aux Africains est clair: restez chez vous

Donald Trump

Le premier prix Nobel africain de littérature veut quitter les Etats-Unis

Le premier prix Nobel africain de littérature veut quitter les Etats-Unis

immigration

Crise migratoire

La mort d'une joueuse de foot de la Gambie en Méditerranée symbolise le drame de ce pays

La mort d'une joueuse de foot de la Gambie en Méditerranée symbolise le drame de ce pays

Black lives matter

Quand les Afro-Américains imaginent (plus ou moins) sérieusement leur «Blaxit»

Quand les Afro-Américains imaginent (plus ou moins) sérieusement leur «Blaxit»

Nord-Sud

L'injustice du visa pour les vacanciers africains

L'injustice du visa pour les vacanciers africains

réfugiés

AFP

Au Rwanda, le rêve universitaire de réfugiés congolais de Kiziba

Au Rwanda, le rêve universitaire de réfugiés congolais de Kiziba

AFP

Kenya: la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab repoussée

Kenya: la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab repoussée

AFP

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est