mis à jour le

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

La revendication par le groupe Etat islamique de la responsabilité du crash du vol charter russe en Egypte, qui a fait 224 morts, "ne peut être considérée comme exacte", a rejeté samedi le ministre des Transports Maxime Sokolov.

La branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé sur Twitter avoir abattu l'avion. "Cette information ne peut être considérée comme exacte", a commenté M. Sokolov, cité par les agences russes.

"Nous nous trouvons en contact étroit avec nos collègues égyptiens et les autorités aériennes de ce pays. A l'heure actuelle, ils ne disposent d'aucune information qui confirmerait de telles insinuations", a-t-il ajouté.

De son côté, une source diplomatique russe, sous couvert d'anonymat, a indiqué à l'AFP qu'il était "déplacé de parler d'une quelconque version tant que les causes de la catastrophe ne sont pas établies".

Plusieurs experts militaires interrogés par l'AFP estiment que les insurgés de l'EI, dont le nord du Sinaï est le bastion, ne disposent pas de missiles capables d'atteindre un avion à 30.000 pieds, mais n'excluent pas la possibilité d'une bombe à bord ou qu'il ait été atteint par une roquette ou un missile alors qu'il redescendait à la suite de défaillances techniques.

"Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués", a affirmé le groupe extrémiste dans un communiqué posté sur sur ses comptes habituels Twitter.

Le contact avec le charter de la compagnie russe Kogalymavia, plus connue sous le nom de Metrojet, a été perdu 23 minutes après son décollage à l'aube de l'aéroport de Charm el-Cheikh, au bord de la mer Rouge, alors qu'il volait à une altitude de plus de 30.000 pieds (9.144 mètres) et après que le capitaine de bord s'est plaint d'une défaillance technique des équipements de communication, selon un responsable de l'autorité de contrôle de l'espace aérien en Egypte.

 

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: Ouattara veut une "forte majorité" aux législatives  Gambie: le Sénégal condamne le revirement de Jammeh  Gambie: le président sortant Jammeh rejette les résultats une semaine après 

crash

AFP

Egypte: le tourisme reste meurtri un an après le crash du Sinaï

Egypte: le tourisme reste meurtri un an après le crash du Sinaï

AFP

Crash d'Air Algérie: les pilotes étaient mal formés, dénonce un syndicat

Crash d'Air Algérie: les pilotes étaient mal formés, dénonce un syndicat

AFP

Crash EgyptAir: l'avion probablement désintégré en plein vol après un incendie

Crash EgyptAir: l'avion probablement désintégré en plein vol après un incendie

doute

AFP

Un Français battu

Un Français battu

AFP

Présidentielle au Niger: un candidat outsider met en doute "l'honnêteté" du scrutin

Présidentielle au Niger: un candidat outsider met en doute "l'honnêteté" du scrutin

AFP

Procès Habré: face au faisceau d'indices, la défense plaide le doute

Procès Habré: face au faisceau d'indices, la défense plaide le doute

Moscou

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

AFP

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum

Soudan: Moscou veut développer sa coopération militaire avec Khartoum