mis à jour le

Tanzanie: les élections

Les élections présidentielle, législatives et locales sur l'archipel semi-autonome de Zanzibar, en Tanzanie, ont été annulées en raison de fraudes et un nouveau scrutin devra avoir lieu, a annoncé mercredi le président de la Commission électorale locale (ZEC).

Les élections doivent être "invalidées" et organisées à nouveau, car des fraudes ont été recensées, dont des cas d'électeurs ayant voté plusieurs fois, a expliqué Jecha Salim Jecha dans un communiqué diffusé par la télévision publique.

"En tant que président (de la ZEC), je suis convaincu que le processus (électoral) n'a pas été équitable et qu'il y a eu des infractions à la loi (...). Je déclare donc officiellement que tous les résultats sont invalidés et que de nouvelles élections doivent être organisées", a-t-il déclaré.

Zanzibar, dans l'océan Indien, devait désigner son propre président et ses députés dimanche dans le cadre des élections générales qui avaient lieu au niveau national en Tanzanie.

L'actuel vice-président et chef du principal parti d'opposition de l'archipel, le Front civique uni (CUF), Seif Sharif Hamad, s'était déclaré dès lundi vainqueur de l'élection présidentielle locale, avant toute annonce officielle de résultats.

Il avait affirmé avoir recueilli 52,87% des suffrages exprimés, contre 47,13% au président Ali Mohamed Shein, du CCM. Les deux hommes se partagent actuellement le pouvoir au sein d'un gouvernement de coalition.

Les forces de sécurité ont momentanément encerclé mardi après-midi le principal centre de décompte des bulletins de vote de l'archipel, empêchant pendant plusieurs heures les gens d'y entrer ou d'en sortir, après que M. Hamad eut répété son avertissement qu'il "ne reconnaîtrait pas la défaite si on (le) vole de (sa) victoire".

Des tirs ont été entendus dans la nuit de mardi à mercredi dans la capitale de Zanzibar, et les rues étaient assez largement vides mercredi matin, de nombreux magasins étant fermés, selon un photographe de l'AFP sur place.

La Tanzanie est née en 1964 de la fusion entre le Tanganyika continental et Zanzibar. Les violences post-électorales sont fréquentes sur l'archipel.

Zanzibar a encore été le lieu de tensions politiques et interconfessionnelles ces dernières années - avec d'occasionnelles attaques à la grenade - et ces violences ont affecté l'indispensable industrie du tourisme.

Des dissensions sont aussi apparues sur l'avenir de l'union, certains partis d'opposition réclamant un retour à l'indépendance dont Zanzibar avait joui brièvement au début 1964.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016  Kenya: l'écrivaine Kuki Gallmann blessée par balle  Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices 

élections

AFP

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

AFP

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

AFP

Gambie: législatives jeudi, premières élections post-Jammeh

Gambie: législatives jeudi, premières élections post-Jammeh

nouveau

AFP

RDC: fin de conflit annoncée au Kasaï, nouveau chef coutumier

RDC: fin de conflit annoncée au Kasaï, nouveau chef coutumier

AFP

Corruption au Nigeria: nouveau rapport accablant contre Shell

Corruption au Nigeria: nouveau rapport accablant contre Shell

AFP

Somalie: le nouveau chef de l'armée réchappe

Somalie: le nouveau chef de l'armée réchappe

scrutin

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

Zambie: un scrutin présidentiel

Zambie: un scrutin présidentiel

AFP

Sao Tomé: scrutin sans suspense, boycotté par le président sortant

Sao Tomé: scrutin sans suspense, boycotté par le président sortant