mis à jour le

Nigeria: l'ex-conseiller

L'ex-conseiller à la sécurité nationale du Nigeria sous la présidence de Goodluck Jonathan, Sambo Dasuki, a été accusé lundi de blanchiment d'argent par la justice, alors qu'il est déjà poursuivi pour possession illégale d'armes à feu.

Devant le tribunal en  septembre, M. Dasuki, 60 ans, avait plaidé non coupable de ce premier chef d'accusation et avait été placé en liberté sous caution.

Les services de sécurité assurent avoir découvert de nombreuses armes lors de perquisitions simultanées effectuées fin juillet dans trois des propriétés de M. Dasuki.

A la reprise de l'audience lundi, les procureurs ont ajouté un nouveau chef d'accusation pour blanchiment d'argent. 

Les enquêteurs affirment avoir découvert quelque 210.000 dollars (191.000 euros) et 42,6 millions de naira (194.000 euros) au cours de leurs perquisitions dans ses propriétés.

L'audience a été ajournée jusqu'à mercredi.

M. Dasuki était un des hommes-clés du régime de l'ex-président Goodluck Jonathan, sous lequel il a servi comme conseiller à la sécurité de juin 2012 jusqu'à son limogeage mi-juillet par le nouveau président Mohammadu Buhari. 

 

AFP

Ses derniers articles: L'Angola vote pour choisir un successeur au président dos Santos  Niger: 1 an de prison pour 3 policiers après des violences sur un étudiant  Égypte: arrestation de 12 membres d'un réseau de trafic d'organes 

blanchiment

AFP

Nigeria: un juge accusé de blanchiment d'argent

Nigeria: un juge accusé de blanchiment d'argent

Nabil

Reboisement tous azimuts au Faso : Attention aux opérations de blanchiment !

Reboisement tous azimuts au Faso : Attention aux opérations de blanchiment !

MAP

GAFI: Le Maroc améliore son classement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

GAFI: Le Maroc améliore son classement dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

sécurité

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

AFP

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

Attentat au Burkina: les forces de sécurité doivent miser sur la coopération

AFP

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité

Côte d'Ivoire : le président promet d'investir dans l'armée pour ramener la sécurité