mis à jour le

Le Nigeria "poursuit ses efforts" pour éradiquer la polio

Le Nigeria poursuivra sa campagne d'éradication de la poliomyélite jusqu'à ce que le pays soit certifié exempt du virus mortel par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré lundi le président nigérian Muhammadu Buhari.

"Le gouvernement fédéral poursuivra les efforts actuels et nous continuerons à considérer cette campagne comme une urgence jusqu'à ce que nous soyons déclarés exempts de la polio", a assuré M. Buhari à l'occasion de la visite à Abuja de la directrice régionale pour l'Afrique de l'OMS, Matshidiso Moeti.

En septembre, l'OMS a retiré le Nigeria de la liste des pays où la poliomyélite est considérée comme endémique.

Le Nigeria a passé cet été le cap d'une année pleine sans nouveau cas de polio, le dernier ayant été recensé le 24 juillet 2014 à Sumaila, dans l'Etat de Kano (nord).

Le retrait de cette liste constitue une première étape avant d'être certifié comme exempt de cette maladie hautement contagieuse, incurable, invalidante et parfois mortelle. Il faut ensuite deux années supplémentaires sans nouveau cas pour qu'une zone soit considérée comme totalement débarrassée de la maladie. 

Le président Buhari a souligné que les efforts pour éradiquer le virus, commencés en 1998, avaient lourdement pesé sur les "ressources humaines et matérielles" du pays le plus peuplé d'Afrique.

"Néanmoins nous ne relâchons pas nos efforts, nous sommes déterminés à atteindre notre objectif collectif, qui est de sauver nos enfants de la paralysie causée par la polio", a-t-il indiqué, cité dans un communiqué.

Matshidiso Moeti, première femme à occuper le poste de directrice régionale pour l'Afrique à l'OMS, a déclaré que l'organisation "va aider le Nigeria à maintenir ce statut pendant deux ans pour lui permettre d'obtenir la certification complète de pays exempt de la polio".

Au Nigeria, les campagnes de vaccination sont compliquées par la présence du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du pays, base arrière de l'insurrection qui a fait plus de 15.000 morts en six ans.

Les efforts pour immuniser les plus jeunes sont également freinés par les rumeurs selon lesquelles le vaccin rendrait stérile.

La maladie reste endémique au Pakistan, où 32 cas ont été recensés en 2015, et en Afghanistan (neuf cas). 

La poliomyélite, causée par un virus qui prolifère dans des conditions sanitaires précaires, détruit le système nerveux, pouvant entraîner la paralysie et la mort.

AFP

Ses derniers articles: L'Église craint que la RDC sombre dans "une situation incontrôlable"  Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures  La longévité politique des chefs d'État africains 

Nigéria

AFP

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

AFP

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

AFP

Algérie: Ghezzal et Boudebouz forfait contre le Nigeria

Algérie: Ghezzal et Boudebouz forfait contre le Nigeria