mis à jour le

Crédit photo: USAFE AFAFRICA via Flickr, CC License by.
Crédit photo: USAFE AFAFRICA via Flickr, CC License by.

Le désamour pour BlackBerry en Afrique du Sud symbolise le déclin de la marque

Longtemps en tête des ventes de smartphones dans le pays, le géant canadien est désormais devancé par Samsung.

Les téléphones portables BlackBerry sont passés de mode depuis déjà un moment un peu partout dans le monde. Les smartphones canadiens, qui permettent d'envoyer des messages cryptés aux destinataires qui utilisent des appareils de la même marque, n'ont plus la cote auprès des utilisateurs qui préfèrent les modèles d'Apple ou Samsung, les deux poids lourds du marché aujourd'hui.

«Quand Apple sort un nouvel iPhone, le monde s’arrête pour laisser Tim Cook faire sa présentation, diaporama à l’appui. A chaque fois que Samsung lance un nouveau Galaxy, il est précédé par des semaines de fuites et de rumeurs en tous genres. Et quand BlackBerry annonce le lancement d’un nouveau téléphone? L’univers lâche un bâillement poli», écrivait Slate.fr en mai 2015.

À lire aussi sur Slate.fr: Qui utilise encore un BlackBerry?

Pourtant, BlackBerry a longtemps résisté sur le continent africain. La raison à cela? Les utilisateurs de téléphones BlackBerry peuvent s'envoyer des messages gratuits entre-eux. Un argument commercial qui pèse lourd dans des pays où le pouvoir d'achat est loin d'être extensible. C'est d'ailleurs ce qui expliquait encore la domination de BlackBerry sur le marché sud-africain en 2014, explique le site Quartz. Mais en 2015, Samsung a pour la première fois détrôné son rival canadien de la première place du podium avec 29% des ventes contre 20% pour BlackBerry.

Grand perdant du boom du marché

La popularité de la plateforme de messagerie de BlackBery, surnommée BBM, assurait par sa masse d'utilisateurs son succès. Cela permettait aux utilisateurs de BlackBerry de s'envoyer des messages gratuits. Mais cet avantage est en train de disparaître. De plus en plus d'usagers utilisent aujourd'hui la messagerie de Facebook, Messenger, ou Whatsapp, une autre application de messagerie instantanée, qui offrent toutes les deux les mêmes avantages que BBM – mais sont compatibles avec toutes les marques de smartphones. BlackBerry a donc perdu sa raison d'être.

Et c'est d'autant plus dommageable en Afrique du Sud qui est l'un des pays du continent où le taux de pénétration des smarphones est le plus fort

«Il y a 23 millions d'utilisateurs de smartphones dans le pays, ce qui équivaut à un taux de pénétration proche de 50%. Des estimations prédisent un taux de pénétration à 83% en 2019. Et il semble probable que BlackBerry ne sera pas l'un des grands gagnants de cette histoire», conclut Quartz.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Blackberry

[email protected] (Author Name)

Orange Tunisie propose à ses abonnés 3G le service gratuit BlackBerry 10

Orange Tunisie propose à ses abonnés 3G le service gratuit BlackBerry 10

[email protected] (Author Name)

Orange Tunisie propose à ses abonnés 3G le service gratuit BlackBerry 10

Orange Tunisie propose à ses abonnés 3G le service gratuit BlackBerry 10

Actualités

Le service BlackBerry 10 offert gratuitement aux abonnés 3G Orange

Le service BlackBerry 10 offert gratuitement aux abonnés 3G Orange

smartphones

:)

Enfin une application pour envoyer des emojis afros

Enfin une application pour envoyer des emojis afros

AFP

Le musée s'invite dans les foyers grâce

Le musée s'invite dans les foyers grâce

AFP

Afrique: 350 millions de smartphones d'ici 2017, selon une étude

Afrique: 350 millions de smartphones d'ici 2017, selon une étude