mis à jour le

Des réfugiés érythréens manifestent à Tel-Aviv, le 25 juin 2015. Crédit photo: REUTERS/Baz Ratner
Des réfugiés érythréens manifestent à Tel-Aviv, le 25 juin 2015. Crédit photo: REUTERS/Baz Ratner

En Israël, l'Érythréen tué par balles symbolise la vie difficile des migrants africains

Des milliers de réfugiés érythréens y vivent notamment dans des conditions très précaires.

C'est une terrible bavure qui illustre aussi le difficile quotidien de certains immigrés africains en Israël. Lundi 19 octobre, un Erythréen a succombé à ses blessures après avoir été atteint par balles par un agent de sécurité israélien qui l'a pris par erreur pour un assaillant lors d'un attentat dimanche, a indiqué lundi la police à l'AFP.

Cet Erythréen se trouvait dans la gare routière de Beersheba, une ville du sud d'Israël, lorsqu'un homme armé d'un couteau et d'une arme à feu a tué dimanche un soldat israélien. Le civil érythréen pris par erreur pour un deuxième assaillant avait été roué de coups par des témoins, selon les médias.

De nombreuses expulsions

De nombreux migrants érythréens ou soudanais se trouvent en situation irrégulière en Israël où ils n'obtiennent pas l'asile, ni de papiers. Début avril 2015, avril, le ministère israëlien de la Justice annonçait via un communiqué le transferts de clandestins africains présents sur son sol vers un «pays tiers» d'Afrique de l'Est, sans que ce dernier soit précisé même si le Rwanda s'était déclaré candidat. Cette annonce avait créé une vive polémique. Selon les données officielles fournies à la Cour suprême par les autorités, près de 6.000 ressortissants érythréens et soudanais ont «volontairement» quitté le territoire israélien en 2014. Selon le rapport Without Free Will, c'est en réalité 9.026 réfugiés clandestins qui ont été poussés à partir par l'Etat hébreu. 

Depuis plusieurs mois, de nombreuses manifestations ont été organisées par ces sans-papiers africains dans les grandes villes du pays, dont Tel-Aviv. 

Les conditions de vies sont également difficiles pour les juifs éthiopiens qui vivent en Israël. Ces derniers sont régulièrement victimes de discrimination. Plus de 10.000 d'entre-eux avaient défilé en mai à Tel-Aviv pour lutter pour leurs droits. Ils sont plus de 120 000 à vivre en Israël.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Erythrée

AFP

Erythrée et Ethiopie rouvrent deux postes-frontières fermés depuis 20 ans

Erythrée et Ethiopie rouvrent deux postes-frontières fermés depuis 20 ans

AFP

L'Ethiopie rouvre son ambassade en Erythrée dans le cadre de leur réconciliation

L'Ethiopie rouvre son ambassade en Erythrée dans le cadre de leur réconciliation

AFP

Le président somalien en visite pour trois jours en Erythrée

Le président somalien en visite pour trois jours en Erythrée

Israël

AFP

Israël annule un projet controversé d'expulsion de migrants africains

Israël annule un projet controversé d'expulsion de migrants africains

AFP

Israël ordonne aux migrants illégaux africains de partir

Israël ordonne aux migrants illégaux africains de partir

AFP

L'Ouganda dément tout accord avec Israël pour l'accueil de migrants

L'Ouganda dément tout accord avec Israël pour l'accueil de migrants

migrants

AFP

Au Maroc, les migrants ne renoncent pas malgré les refoulements

Au Maroc, les migrants ne renoncent pas malgré les refoulements

AFP

Espagne: 55 des 208 migrants entrés

Espagne: 55 des 208 migrants entrés

AFP

Angola: 380.000 migrants clandestins expulsés en un mois

Angola: 380.000 migrants clandestins expulsés en un mois