mis à jour le

Nigeria: 15 morts et 41 blessés dans une double explosion près d'Abuja

Au moins quinze personnes ont été tuées et 41 blessées par les deux explosions qui ont frappé vendredi soir les faubourgs de la capitale nigériane Abuja, a annoncé samedi l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema). 

Les deux explosions ont eu lieu vendredi vers 22h30 (21h30 GMT) près d'un poste de police dans le quartier de Kuje et à un arrêt d'autobus de celui de Nyanya, dans une zone déjà plusieurs fois ciblée par des attentats du groupe islamiste Boko Haram. 

"Deux personnes ont été tuées et 21 blessées à Nyanya, tandis qu'à Kuje, treize personnes ont perdu la vie et 20 ont été blessées", a indiqué la Nema dans un communiqué faisant état des résultats de l'opération de secours qui a été déployée dans la nuit après les explosions.  

Kuje, près de l'aéroport d'Abuja, est à une quarantaine de kilomètres du centre de la capitale. Sa prison est réputée pour détenir des dizaines de prisonniers de Boko Haram.

L'arrêt de bus à Nyanya a été frappé à deux reprises l'année dernière. Le premier attentat, le 14 avril 2014, avait fait au moins 75 morts et avait été revendiqué par les islamistes de Boko Haram. Le deuxième, le 1er mai, avait fait au moins 16 morts.

Kuje et Nyanya sont deux municipalités satellites du Territoire de la capitale fédérale du Nigeria, Abuja, situés à une quarantaine de kilomètres du coeur de la capitale.

Depuis la prise de fonctions du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari le 29 mai, l'armée nigériane a fait état de multiples succès contre le groupe Boko Haram, affilié à l'Etat islamique (EI). 

Le groupe poursuit néanmoins à un rythme soutenu ses opérations contre des villages du nord-est du Nigeria et multiplie les attentats suicides, jusque dans la capitale fédérale, au centre du pays.

Jeudi, au moins 10 personnes ont été tuées et 39 blessées dans quatre attentats suicide perpétrés à Maiduguri, berceau de Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria.

Boko Haram, dont l'insurrection a fait au moins 17.000 morts et plus de deux millions de déplacés depuis 2009, est également tenu responsable de la mort de 11 personnes tuées dans des attaques sur trois villages dans l'Etat voisin d'Adamawa, mercredi soir et jeudi matin.

AFP

Ses derniers articles: Mauritanie: la révision constitutionnelle soumise  Wilmots (Côte d'Ivoire): "Voir si mon estomac est costaud"  Yémen : des ONG dressent un tableau humanitaire apocalyptique 

blessés

AFP

Un avion de ligne s'écrase au Soudan du Sud: au moins 14 blessés

Un avion de ligne s'écrase au Soudan du Sud: au moins 14 blessés

AFP

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

AFP

RDC: 8 blessés dans des heurts entre une secte et la police

RDC: 8 blessés dans des heurts entre une secte et la police

doublé

AFP

CAN: l'Egypte double un Ghana démotivé

CAN: l'Egypte double un Ghana démotivé

AFP

Somalie: 7 morts dans une double explosion

Somalie: 7 morts dans une double explosion

AFP

Angleterre: Yaya Touré double buteur pour son retour avec City

Angleterre: Yaya Touré double buteur pour son retour avec City

explosion

AFP

Somalie: au moins cinq morts dans une explosion

Somalie: au moins cinq morts dans une explosion

AFP

CAN 2017: explosion de joie au Cameroun

CAN 2017: explosion de joie au Cameroun

AFP

Explosion d'un camion-citerne au Kenya: le bilan monte

Explosion d'un camion-citerne au Kenya: le bilan monte