mis à jour le

Crédit photo: Robert Scoble via Flickr, License by CC.
Crédit photo: Robert Scoble via Flickr, License by CC.

Google apporte le haut-débit à l'Afrique, et ce n'est évidemment pas dénué d'intérêt

Après l'Ouganda, c'est au Ghana que la firme de Mountain View installe aujourd'hui de la fibre optique.

Aussi bienfaiteurs peuvent-ils sembler, les projets de Google ne sont jamais dénués d'intérêts. Et c'est bien normal, l'entreprise californienne est un géant mondial qui doit augmenter toujours plus ses recettes aux quatre coins du monde pour assurer sa bonne marche.

De ce point de vue, le continent africain présente un immense potentiel pour Google. Le taux de pénétration d'Internet en Afrique est toujours le plus faible au monde. Seulement 16% de la population du continent a accès au réseau mondial en 2014, selon les chiffres de l'Union internationales des télécommunications (UIT).

À lire aussi: La bataille qui secoue le ciel africain pour le contrôle d'Internet

La firme de Moutain View y développe donc de nombreux projet avec pour objectif d'y apporter l'internet haut-débit. Pour cela, les ingénieurs estampillés Google avancent sur différente pistes, comme celle qui passe par le ciel et qui consiste à faire voler des centaines de ballons Wi-Fi gonflés à l'hélium pour couvrir en réseau les régions les plus reculés du continent.

Mais c'est d'abord en passant par le sol que Google obtient ses résultats les plus probants. Depuis 2013 et le lancement de Projet Link, le géant du web pose de la fibre optique dans les rues de la capitale de l'Ouganda, Kampala, pour apporter le haut-débit à la population. Le 1er octobre 2015, rapporte le site Quartz, Google a étendu Project Link à Accra, la capitale du Ghana, où le réseau de fibre optique installée sera deux fois plus étendu qu'à Kampala. 

À lire aussi: Pourquoi les start-up africaines ont encore dû mal à décoller

Si Google investi des millions de dollars dans Project Link, c'est aussi pour créer ses propres opportunités dans les pays concernés. L'entreprise américaine tire 90% de ses revenus des ventes de publicité sur Internet et s'il y a une meilleure connexion en Afrique, les utilisateurs surferont mécaniquement plus longtemps sur le réseau mondial chaque jour. 

«Le taux extrêmement bas de pénétration pour les abonnements au haut-débit fixe en Afrique représente un immense potentiel de revenus supplémentaires pour Google», souligne Quartz. 

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Afrique est de plus en plus friande d'alcool fort  Il est de plus en plus facile de voyager sans visa en Afrique  Au Kenya, des élèves bloquent les rues avec leurs bureaux et leurs chaises 

Google

Mountain view

Le nouveau développeur star de Google est un Camerounais de 17 ans

Le nouveau développeur star de Google est un Camerounais de 17 ans

Web

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Satellites

Facebook rentre à son tour dans la compétition pour fournir l'internet haut débit aux Africains

Facebook rentre à son tour dans la compétition pour fournir l'internet haut débit aux Africains

Internet

AFP

Dans l'Egypte de Sissi, le pouvoir s'en prend aux sites internet

Dans l'Egypte de Sissi, le pouvoir s'en prend aux sites internet

AFP

Egypte: blocage de sites internet dont celui d'Al-Jazira

Egypte: blocage de sites internet dont celui d'Al-Jazira

Connexion

Au Cameroun anglophone, un village d'irréductibles résiste à la coupure internet

Au Cameroun anglophone, un village d'irréductibles résiste à la coupure internet