mis à jour le

Burkina: les ex-putschistes "refusent" de poursuivre le désarmement (état-major des armées)

L'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l'unité d'élite de l'armée burkinabè, auteur d'un coup d'Etat avorté contre le gouvernement de transition, "refuse" de poursuivre le désarmement, a annoncé lundi l'état-major général des armées dans un communiqué.

Ce processus de désarmement, prévu par un accord entre l'armée loyaliste et les putschistes est "dans une impasse", souligne l'état-major, qui dénonce "le refus de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP, dissoute vendredi par le gouvernement, ndlr) de poursuivre le désarmement en créant des incidents et en agressant le personnel chargé de cette mission".

AFP

Ses derniers articles: En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux  Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes  Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes 

désarmement

AFP

Côte d'Ivoire: fin de l'opération de désarmement des ex-combattants

Côte d'Ivoire: fin de l'opération de désarmement des ex-combattants

AFP

Côte d'Ivoire: désarmement ardu pour les derniers anciens rebelles

Côte d'Ivoire: désarmement ardu pour les derniers anciens rebelles

AFP

RDC: faut-il croire au désarmement des rebelles hutu rwandais?

RDC: faut-il croire au désarmement des rebelles hutu rwandais?