mis à jour le

Des pèlerins à la Mecque, le 23 septembre 2015. Crédit photo: REUTERS/Ahmad Masood
Des pèlerins à la Mecque, le 23 septembre 2015. Crédit photo: REUTERS/Ahmad Masood

Une autorité religieuse saoudienne accuse des pèlerins africains d'être à l'origine de la bousculade à la Mecque

Au moins 717 personnes sont mortes jeudi 24 septembre suite à une bousculade géante à la Mecque.

Le bilan de la bousculade géante qui a provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes tout près de la Mecque s'alourdit d'heure en heure en Arabie Saoudite. Jeudi 24 septembre en début de soirée, le dernier bilan communiqué par les autorités saoudiennes faisait état de 717 morts et plus de 800 blessés. 

Pour se défendre, la BBC rapporte sur son site que le prince Khaled al-Faisal, le responsable saoudien du comité central du Hajj - le nom des lieux saints de la Mecque - a déclaré au micro d'al-Arabiya TV que la bousculade avait été provoquée par «des pèlerins de nationalités africaines». Le journaliste de France 24, Nicolas Germain, a également repris l'information sur Twitter.

Le ministre saoudien de la Santé a lui attribué le mouvement de foule meurtrier de jeudi au manque de discipline des pèlerins qui ont tendance, selon lui, à ignorer les instructions des responsables du hajj. «Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d’accident», a déclaré Khaled al-Faleh après s’être rendu sur les lieux du drame.

Pourtant, plusieurs sources dont le chef du comité d'organisation iranien du Hajj expliquent que la cause de la catastrophe est la fermeture de l'une des voies d'accès au Mina, un lieux saint de la Mecque où a eu lieu la bousculade, qui a été fermées de «manière inexplicable» par les autorités saoudiennes. Irfan al-Alawi, co-fondateur de l’Islamic Heritage Research Foundation, basée à La Mecque et connu pour ses prises de position contre la stratégie gouvernementale de développement effréné des lieux saints de l’islam, a déclaré à l'AFP que le problème réside dans le contrôle des foules. 

«Oui, ils ont essayé d’améliorer les installations, mais la priorité pour la santé et la sécurité passe toujours après», dit Irfan al-Alawi.

Notre collègue Leïla Marchand explique également dans un article publié sur Slate.fr pourquoi l'affluence extrême de pèlerins à la Mecque est à l'origine de l'immense bousculade. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Arabie Saoudite

Colère populaire

Le peuple égyptien ne supporte pas de voir Al-Sissi s'agenouiller devant l'Arabie Saoudite

Le peuple égyptien ne supporte pas de voir Al-Sissi s'agenouiller devant l'Arabie Saoudite

Arabie Saoudite

Il y aurait finalement près de 2.000 pèlerins décédés dans la bousculade de la Mecque

Il y aurait finalement près de 2.000 pèlerins décédés dans la bousculade de la Mecque

La Mecque

«Les autorités saoudiennes ont menti» à propos de la bousculade dénonce un leader religieux nigérian

«Les autorités saoudiennes ont menti» à propos de la bousculade dénonce un leader religieux nigérian

islam

Education

Dépasser les idées reçues sur l’éducation arabo-islamique en Afrique

Dépasser les idées reçues sur l’éducation arabo-islamique en Afrique

AFP

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

la Mecque

Bousculade mortelle à la Mecque

Parmi les pèlerins morts à la Mecque, il y a de nombreux africains de diverses nationalités

Parmi les pèlerins morts à la Mecque, il y a de nombreux africains de diverses nationalités

Coupé Décalé

Interview exclusive de Dieu

Interview exclusive de Dieu