mis à jour le

Le Président François Hollande en déplacement à Dakar, le 29 novembre 2014. Photo: REUTERS/Alain Jocard/Pool
Le Président François Hollande en déplacement à Dakar, le 29 novembre 2014. Photo: REUTERS/Alain Jocard/Pool

Quand le Président du Burkina Faso se réfugie à l'ambassade française, symbole du passé colonial

C'est un signe de l'influence française dans le pays.

C'est un tweet qui n'est pas passé inaperçu lundi 21 septembre. Dans la soirée, l'ambassadeur de la France à Ouagadougou a indiqué sur le réseau social qu'il avait accueilli dans sa résidence le Président de transition du Burkina Faso, Michel Kafando, qui avait été placé en résidence surveillée ces derniers jours par les putschistes de la garde présidentielle, le RSP (régiment de sécurité présidentielle). 

Ce message a interpellé de nombreux internautes burbinabè et souligne l'influence qu'exerce toujours la France, ancienne puissance coloniale, dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. «On se croirait encore au lendemain des indépendances...tout un symbole», a tweeté un internaute.

Depuis le début de la crise, le 16 septembre, le Président français François Hollande a semblé suivre de près les évènements. L'Elysée, qui a toujours soutenu le régime de transition, avait publié un communiqué pour dénoncer le coup d'Etat des hommes du général Diendéré, tout en précisant que les forces spéciales françaises présentes au Burkina Faso n'interferaient pas dans la crise.

François Hollande, qui s’est également entretenu par téléphone avec son homologue sénégalais Macky Sall, leader de la médiation, a aussi indiqué que «la coopération civile, financière et militaire française avait été suspendue au Burkina Faso, et ce jusqu’à la reprise effective de la transition, sous autorité civile».

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Il est de plus en plus facile de voyager sans visa en Afrique  Au Kenya, des élèves bloquent les rues avec leurs bureaux et leurs chaises  Ebola est réapparu au Congo où le virus a causé la mort d'au moins une personne 

Blaise Compaoré

Mémoire

Au Burkina Faso, fêter Thomas Sankara est de nouveau un sport national

Au Burkina Faso, fêter Thomas Sankara est de nouveau un sport national

Justice

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Justice

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Burkina Faso

Putsch

Qui est le Mogho Naaba, au centre des négociations au Burkina Faso?

Qui est le Mogho Naaba, au centre des négociations au Burkina Faso?

Burkina Faso

Le retour d'exil de Mariam Sankara, un symbole fort pour le Burkina Faso

Le retour d'exil de Mariam Sankara, un symbole fort pour le Burkina Faso

Burkina Faso

La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle

La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle

coup d'Etat

coup d'État

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Coup d'Etat

Au Burkina Faso, les opposants au projet de sortie de crise sont nombreux

Au Burkina Faso, les opposants au projet de sortie de crise sont nombreux

Coup d'Etat

Les putschistes libèrent seulement «à moitié» le président du Burkina Faso

Les putschistes libèrent seulement «à moitié» le président du Burkina Faso