mis à jour le

Des Tchadiens saluent le Président du Nigeria, Muhammad Buhari, le 11 juin 2015. Photo: REUTERS/Afolabi Sotunde
Des Tchadiens saluent le Président du Nigeria, Muhammad Buhari, le 11 juin 2015. Photo: REUTERS/Afolabi Sotunde

Pourquoi Boko Haram reste l'un des groupes terroristes parmi les moins connus au monde

Parce qu'il est très difficile d'infiltrer les rangs du groupe terroriste.

Boko Haram fait depuis plusieurs années les gros titres de la presse internationale en multipliant des attentats dévastateurs au Nigeria et dans les pays frontaliers du lac Tchad (Cameroun, Tchad et Niger). Le groupe terroriste a encore semé la terreur dimanche 20 septembre dans la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, en faisant exploser deux bombes. Si elle a été affaiblie par les offensives de la coalition des armées des pays de la région, la secte islamique demeure néammoins méconnue pour plusieurs raisons, comme l'explique le site African Arguments dans une longue analyse (en anglais). 

«Boko Haram est probablement la mieux connue des insurrections armées méconnues dans le monde d'aujourd'hui», note dans une belle figure de style le bloggueur nigérian Fulan Nasrullah sur African Arguments.

La principale raison à ce flou qui entoure encore l'organisation terroriste est la très grande difficulté pour les services de renseignements africains ou occidentaux à infiltrer le groupe. Boko Haram exerce en effet une surveillance étroite à tous les étages de son processus de recrutement, et ne recrute presque que des hommes issus de régions du nord-est du Nigeria, le fief des insurgés.

À lire aussi: Boko Haram est au bord de l'explosion

«Ils connaissent les histoires des familles des recrues et ont une très bonne connaissance des gens qui vivent dans leur fief, et contrairement à l'Etat islamique ils ne recrutent pas des combattants qui viennent de l'extérieur», écrit African Arguments.

Autre fait important, les combattants de Boko Haram faits prisonniers lors d'opération militaires ne pourront plus réintégrer la secte islamique, même en cas d'évasion, qui de cette façon évite des infiltrations dans ses rangs.

Enfin, le noyau interne de Boko Haram est très fermé. Les nouvelles recrues, qui sont souvent des jeunes qui s'engagent pour gagner de l'argent, n'ont pas accès aux dirigeants du groupe qui forment un groupe restreint et très difficile d'accès. De plus, le groupe terroriste nigérian est composé de plusieurs factions indépendantes qui n'ont que peu de lien entre elles. Cette organisation horizontale rend encore plus difficile la tâche des services de renseignement. 

Lu sur African Arguments

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Boko Haram

Social Network

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

Otages

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Zone de guerre

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

Nigéria

AFP

Offensive régionale contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria

Offensive régionale contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria

AFP

Le Nigeria veut accélérer le rapatriement de ses resortissants de Libye

Le Nigeria veut accélérer le rapatriement de ses resortissants de Libye

AFP

Le Nigeria paralysé par une pénurie d'essence

Le Nigeria paralysé par une pénurie d'essence

terrorisme

AFP

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Djihadisme

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie