mis à jour le

Le palais présidentiel du Burkina Faso. Photo: REUTERS/Joe Penney
Le palais présidentiel du Burkina Faso. Photo: REUTERS/Joe Penney

Les putschistes libèrent seulement «à moitié» le président du Burkina Faso

Le général Diendéré et ses hommes de la garde présidentielle ont pris le pouvoir par la force jeudi 17 septembre.

Le général Diendéré et ses hommes ont effectué un (minuscule) pas dans la bonne direction vendredi 18 septembre. Le Président du régime de transition du Burkina Faso, Michel Kafando, qui était séquestré par les militaires qui ont pris le pouvoir suite à un coup d'Etat, a été libéré jeudi soir, ont annoncé les putschistes. Une libération qui n'en est en réalité pas vraiment une, puisque Michel Kafando demeure en résidence surveillée, comme l'a affirmé Cherif Sy, le président du Conseil national de transition - l'organe politique qui devait diriger le pays jusqu'aux élections du 11 octobre.

«En signe d’apaisement et d’intérêt général, le conseil national pour la démocratie a décidé la libération des ministres et la libération de Michel Kafando», indique le communiqué publié par les putschistes. Le sort du Premier ministre Isaac Zida, lui aussi enlevé, n’a cependant pas été précisé. Jeudi 17 septembre, dans un entretien à la chaîne France24, le général Diendéré, fraîchement proclamé président du Conseil national de la Démocratie, avait promis que Michel Kafando mais aussi le Premier ministre Isaac Zida allaient être libérés.

À lire aussi: Quels scénarios possibles au Burkina Faso après le coup d'Etat?

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique 

Blaise Compaoré

Mémoire

Au Burkina Faso, fêter Thomas Sankara est de nouveau un sport national

Au Burkina Faso, fêter Thomas Sankara est de nouveau un sport national

Justice

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Justice

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

Au Burkina, la dissolution du RSP devrait permettre d'éclaircir définitivement la mort de Sankara

coup d'Etat

coup d'État

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Le putsch manqué en Turquie a aussi des conséquences en Afrique

Coup d'Etat

Quand le Président du Burkina Faso se réfugie à l'ambassade française, symbole du passé colonial

Quand le Président du Burkina Faso se réfugie à l'ambassade française, symbole du passé colonial

Coup d'Etat

Au Burkina Faso, les opposants au projet de sortie de crise sont nombreux

Au Burkina Faso, les opposants au projet de sortie de crise sont nombreux

Michel Kafando

Transition démocratique

La fin du général Diendéré ouvre une nouvelle ère au Burkina Faso

La fin du général Diendéré ouvre une nouvelle ère au Burkina Faso

Après le coup d'Etat

Au Burkina Faso, «un régime modèle Blaise Compaoré, c'est fini»

Au Burkina Faso, «un régime modèle Blaise Compaoré, c'est fini»