mis à jour le

Burkina Faso: "La nation en danger"

Le président du parlement intérimaire (CNT) du Burkina Faso, Cheriff Sy a déclaré que la "nation est en danger" après la "séquestration" du président Michel Kafando ainsi que du Premier ministre Isaac Zida au palais présidentiel par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré.

"Le devoir nous appelle car la nation burkinabé est en danger (...) Nous en appelons au devoir de solidarité des forces vives, des forces politiques, de la société civile et de la communauté internationale avec tout le peuple burkinabé pour faire échec à cette opération", a-t-il déclaré dans un communiqué parvenu à l'AFP.

 

AFP

Ses derniers articles: Nuit de violences  Troubles sanglants au Mali, un influent imam appelle au calme  Le douloureux combat de Tunisiens pour rapatrier les enfants de jihadistes 

Burkina

AFP

Roch Kaboré, de l'espoir de changement au chaos sécuritaire au Burkina

Roch Kaboré, de l'espoir de changement au chaos sécuritaire au Burkina

AFP

Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé

Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé

AFP

Sous les coups des jihadistes, le Burkina Faso coule

Sous les coups des jihadistes, le Burkina Faso coule

nation

AFP

L'ex-président Mugabe sera finalement enterré avec les "héros" de la nation

L'ex-président Mugabe sera finalement enterré avec les "héros" de la nation

AFP

L'armée déployée pour le discours

L'armée déployée pour le discours

AFP

Le président Zuma s'adresse

Le président Zuma s'adresse