mis à jour le

Couverture du livre Fight for the Forgotten de Justin Wren.
Couverture du livre Fight for the Forgotten de Justin Wren.

Une ex-star du MMA trouve sa rédemption aux côtés de pygmées

Justin Wren était promis à une grande carrière en arts martiaux mixtes, un sport de combat qui rencontre un grand succès en Amérique du Nord. Mais il a préféré mettre sa vie au service de pygmées.

Pour Justin Wren, la vie est un combat. Cet Américain a d'abord connu, dans une première vie, le début de la gloire en MMA, ce sport de combat où tous les coups sont permis et qui rencontre un succès monstre aux Etats-Unis et se développe un peu partout dans le monde, mais aussi l'addiction à la drogue. Après un bref début de carrière sur les rings (trois combats), il a préféré tout plaquer pour débuter une nouvelle vie. Pour cela, comme le raconte le quotidien britannique The Guardian, il s'est exilé dans l'est de la République démocratique du Congo pour prendre part au combat des peuples pygmées pour une meilleure vie. En effet, dans cet immense pays d'Afrique centrale, les pygmées sont bien souvent traités comme des citoyens de seconde zone. 

À lire aussi: Dans l'ombre du tourisme aux gorilles, la misère des pygmées Batwas

Leur habitat est détruit par la déforestation, et ils n'ont pas accès à l'eau potable ni la possibilité d'obtenir des papiers d'identité. Une injustice qui a révolté Justin Wren, qui a lancé en 2013 une initiative nommée «Fight for the Forgotten» («lutter pour les oubliés») pour aider les pygmées à obtenir des droits égaux aux autres citoyens congolais. Ce mouvement a déjà réussi à offrir l'accès à plusieurs sources d'eau aux pygmées.

Justin Wren a aussi écrit un livre, qui porte le même nom que son initiative. Au fil des pages, il y décrit ses premiers pas en Afrique, son combat contre le paludisme attrapé sur place, et évidemment les moments passés au près des pygmées. Il dit d'ailleurs vouloir passer «le reste de ses jours» à leurs côtés.

Les différentes ethnies de pygmées sont régulièrement discriminés dans la région des Grands lacs. Sur Slate afrique nous racontions récemment comme les Batwas, une tribu installée depuis des millénaires à la frontière de l'Ouganda et de la République démocratique du Congo, avaient été chassée du parc Virunga au détriment des touristes. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Pygmées

AFP

Dans un sanctuaire centrafricain, chercheurs et pygmées alliés pour sauver le pangolin

Dans un sanctuaire centrafricain, chercheurs et pygmées alliés pour sauver le pangolin

AFP

Des gorilles dans les griffes d'un conflit entre Pygmées et Rangers

Des gorilles dans les griffes d'un conflit entre Pygmées et Rangers

AFP

D'anciens chasseurs pygmées tentent de sauver les derniers éléphants de Centrafrique

D'anciens chasseurs pygmées tentent de sauver les derniers éléphants de Centrafrique

Virunga

AFP

RDC: un écogarde tué dans le parc national des Virunga

RDC: un écogarde tué dans le parc national des Virunga

AFP

RDC: au moins 18 morts dont douze rangers dans une attaque

RDC: au moins 18 morts dont douze rangers dans une attaque

AFP

RDC: au moins 12 rangers du parc des Virunga tués dans une attaque près de Goma (porte-parole du parc)

RDC: au moins 12 rangers du parc des Virunga tués dans une attaque près de Goma (porte-parole du parc)