mis à jour le

Conflit au Soudan du Sud: Washington brandit la menace de sanctions

Les Etats-Unis, parrains de l'indépendance du Soudan du Sud, ont une nouvelle fois brandi mardi la menace de sanctions à l'ONU contre les belligérants accusés de violer le cessez-le-feu en vigueur en théorie depuis quelques jours.

Dans un communiqué, le département d'Etat a "condamné les derniers combats" dans deux provinces du Soudan du Sud, exhortant "toutes les parties à mettre fin immédiatement aux actes provocateurs et hostiles".

"Quiconque agissant pour ruiner l'application de l'accord de paix en subira les conséquences", a mis en garde la diplomatie américaine, renvoyant dos à dos le camp gouvernemental du président Salva Kiir et celui de la rébellion de l'ancien vice-président Riek Machar.

"A cette fin, nous travaillerons avec nos partenaires au Conseil de sécurité pour prendre, si nécessaire, des sanctions telles qu'elles sont autorisées par la résolution 2206 du Conseil de sécurité de l'ONU", a encore averti le département d'Etat.

Vendredi dernier, le Conseil avait adopté à l'unanimité de ses 15 membres une déclaration appelant à un "cessez-le-feu immédiat et permanent" au Soudan du Sud et avait brandi la menace de sanctions contre les belligérants qui violeraient l'accord de paix signé la semaine dernière à Juba.

Mais lundi le chef de la rébellion, M. Machar, a demandé à la médiation de pays d'Afrique de l'Est de faire respecter la trêve entrée en vigueur dimanche, à la suite, selon lui, de "graves violations" par l'armée du président Kiir.

Le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en juillet 2011, grâce à la partition du Soudan, sous les auspices des Etats-Unis. La plus jeune nation du monde a replongé dans la guerre en décembre 2013 en raison de dissensions politico-ethniques alimentées par la rivalité entre MM. Kiir et Machar.

Le conflit, marqué par des massacres et des atrocités, a fait des dizaines de milliers de morts et chassé quelque 2,2 millions de Sud-Soudanais de leurs foyers.

AFP

Ses derniers articles: JO-2018/Bobsleigh: qualification de l'équipe féminine du Nigeria, une première pour l'Afrique  Crise au Togo: la mobilisation tient bon, tractations pour un dialogue  Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences 

conflit

AFP

Plateforme interreligieuse en Centrafrique: "ce n'est pas un conflit religieux!"

Plateforme interreligieuse en Centrafrique: "ce n'est pas un conflit religieux!"

AFP

La Centrafrique: en conflit depuis 4 ans, avec une économie exangue

La Centrafrique: en conflit depuis 4 ans, avec une économie exangue

AFP

Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes

Mondial-2018: le sélectionneur du Nigeria ne veut pas d'un nouveau conflit sur les primes

l'ONU

AFP

L'ONU renforce de 900 militaires sa mission de paix en Centrafrique

L'ONU renforce de 900 militaires sa mission de paix en Centrafrique

AFP

Violences au Cameroun: l'ONU prête

Violences au Cameroun: l'ONU prête

AFP

Paris va défendre face

Paris va défendre face

menace

AFP

Ethiopie: le récent regain de tension menace l'équilibre ethnique

Ethiopie: le récent regain de tension menace l'équilibre ethnique

AFP

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

AFP

Evans, le "roi du kidnapping" nigérian plaide coupable sous la menace

Evans, le "roi du kidnapping" nigérian plaide coupable sous la menace