mis à jour le

Des femmes de la région de Samburu au Kenya. Photo REUTERS/Noor Khami
Des femmes de la région de Samburu au Kenya. Photo REUTERS/Noor Khami

Au Kenya, un village est peuplé uniquement de femmes

La communauté a été fondée par des kenyanes violées par des soldats britanniques.

C'est nos amis de Reader.fr qui ont repéré cette histoire. Le village d'Umoja au Kenya a été fondé en 1990 par quinze femmes qui avaient été violées par des soldats britanniques. Des journalistes du quotidien britannique The Guardian se sont rendus sur place pour en savoir plus. 

C'est dans la région de Samburu, dans le nord du Kenya, que des dizaines de femmes originaires des quatre coins du pays se sont réfugiés pour fuir un viol. Elles sont aujourd'hui 47 femmes - et 200 enfants - à vivre à Umoja. Depuis la fondation de cette communauté en 1990, la population du village a progressivement augmenté et des jeunes filles ont notamment rejoint Umoja pour échapper à des mariages forcés.

L'une des femmes interrogées par The Guardian a eu cinq enfants, tous de pères différents. Pour vivre, elles vendent des bijoux à des touristes qui passent non loin du village dans le cadre de safaris. La plupart des femmes appartiennent au peuple des Samburu, une communauté considérée comme très patriarcale.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique