mis à jour le

Burundi: vaste opération de police dans un quartier de Bujumbura après une nuit de tirs

Une vaste opération de police était en cours lundi dans un quartier de Bujumbura, la capitale burundaise, où d'intenses échanges de tirs ont retenti durant la nuit et où deux policiers ont été blessés, selon la police.

Le quartier de Jabe, à environ 3km au nord du centre-ville, était bouclé par la police qui en interdisait l'accès lundi après-midi. Selon des habitants, de très nombreux policiers procédaient à des fouilles dans certaines maisons, à la recherche d'armes.

"Une opération de fouille/perquisition est en cours à Jabe", après des attaques contre des policiers dans le quartier durant la nuit, a confirmé le porte-parole adjoint de la police Pierre Nkurikiye à l'AFP.

"Des criminels armés non identifiés ont lancé huit grenades (dans Bujumbura, dimanche soir), dont quatre à Jabe, trois à Cibitoke (5 km au nord) et une à Nyakabiga", quartier voisin de Jabe, a-t-il précisé, assurant que les tirs entendus durant plusieurs heures dans la nuit de dimanche à lundi "n'étaient pas des affrontements".

"A chaque fois qu'ils lançaient des grenades, ils tiraient", a-t-il expliqué. A Jabe, deux policiers ont été blessés, une voiture incendiée et un véhicule anti-incendie attaqué à la grenade alors qu'il intervenait pour éteindre le feu. Un habitant de Jabe a fait état de deux policiers tués, sans qu'il soit possible de le vérifier de source indépendante.

Des tirs nourris, de différents calibres, et plusieurs explosions ont été entendus durant plus de deux heures au cours de la nuit dans la capitale par un journaliste de l'AFP, sans qu'il soit possible de les localiser et d'en déterminer l'origine. Des habitants de quartiers du nord de Bujumbura ont fait état d'affrontements entre des hommes armés et la police. 

Des tirs, parfois accompagnés d'explosions de grenades, sont régulièrement entendus à travers Bujumbura ces dernières semaines, mais rarement aussi intenses et longs que ceux de dimanche soir. 

Le Burundi est en proie à une grave crise politique, émaillée de violences meurtrières, depuis l'annonce fin avril de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un 3e mandat que l'opposition, la société civile et l'Eglise catholique jugent anticonstitutionnel.

Les autorités ont maté en mai une tentative de coup d'Etat militaire et fini par étouffer en juin par une brutale répression des manifestations populaires quasi-quotidiennes durant un mois et demi.

En changeant de forme, la violence s'est récemment intensifiée, notamment depuis la réélection controversée le 21 juillet du président Nkurunziza. D'anciens mutins ont pris le maquis et les quartiers contestataires de Bujumbura se sont armés et organisés contre la police, laissant craindre que la situation dégénère, s'inquiètent des observateurs.

Le 2 août, le général Adolphe Nshimirimana, homme fort de l'appareil sécuritaire burundais, a été tué dans une attaque à la roquette en plein Bujumbura. Le lendemain, un défenseur renommé des droits de l'homme, Pierre-Claver Mbonimpa, a été blessé au visage lors d'une tentative d'assassinat, perçue comme des représailles à la mort du général Nshimirimana. M. Mbonimpa avait à plusieurs reprises accusé publiquement ce dernier d'exécutions extra-judiciaires.

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

Bujumbura

AFP

Burundi: plus de 8.000 personnes courent "pour la paix"

Burundi: plus de 8.000 personnes courent "pour la paix"

AFP

Burundi: l'ancienne ministre Hafsa Mossi assassinée

Burundi: l'ancienne ministre Hafsa Mossi assassinée

AFP

Burundi: un général tutsi tué dans une attaque

Burundi: un général tutsi tué dans une attaque

nuit

AFP

Le DJ mixe l'appel

Le DJ mixe l'appel

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Est de la RDC: quatorze personnes tuées en une nuit

Est de la RDC: quatorze personnes tuées en une nuit

opération

AFP

Niger: nouvelle opération contre les "terroristes" venus du Mali

Niger: nouvelle opération contre les "terroristes" venus du Mali

AFP

CAN: excellente opération du Sénégal, vainqueur de la Tunisie

CAN: excellente opération du Sénégal, vainqueur de la Tunisie

AFP

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption