mis à jour le

Le directeur de cabinet d'Ali Bongo en garde

Le directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, a été placé lundi en garde à vue à Paris dans le cadre d'une enquête sur l'attribution à une entreprise française d'un marché public au Gabon, a-t-on appris de source judiciaire.

"Il a été interpellé à l'aéroport de Roissy" alors qu'il allait prendre un avion pour Libreville et "placé en garde à vue pour corruption d'agent public étranger", a précisé cette source, confirmant une information du site Jeune Afrique.

Une deuxième personne était également en garde à vue, a ajouté cette source sans plus de précision.

Une enquête préliminaire a été ouverte en 2007 par le parquet de Paris sur l'attribution en 2006 d'un marché public au Gabon à une société française spécialisée dans la fabrication d'uniformes militaires. 

L'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) est en charge de l'enquête.

D'origine béninoise et naturalisé gabonais, Maixent Accrombessi est un des proches collaborateurs d'Ali Bongo Ondimba. Il a travaillé avec lui quand ce dernier était ministre de la Défense avant de le rejoindre à la présidence de la République.

 

AFP

Ses derniers articles: Réfugiés: 358 millions de dollars promis  Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés  Nigeria: un projet d'attentat antimusulmans déjoué 

garde

AFP

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

AFP

Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti

Afrique du Sud: le président Zuma garde la confiance de son parti

AFP

Tunisie: mise en garde contre un dérapage dans le sud, en ébullition

Tunisie: mise en garde contre un dérapage dans le sud, en ébullition

Paris

AFP

ONU: accord entre Paris et Washington sur une force anti-jihadistes au Sahel

ONU: accord entre Paris et Washington sur une force anti-jihadistes au Sahel

AFP

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

AFP

Casques Bleus tués en Centrafrique: Paris évoque des "crimes de guerre"

Casques Bleus tués en Centrafrique: Paris évoque des "crimes de guerre"