mis à jour le

Le directeur de cabinet d'Ali Bongo en garde

Le directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Maixent Accrombessi, a été placé lundi en garde à vue à Paris dans le cadre d'une enquête sur l'attribution à une entreprise française d'un marché public au Gabon, a-t-on appris de source judiciaire.

"Il a été interpellé à l'aéroport de Roissy" alors qu'il allait prendre un avion pour Libreville et "placé en garde à vue pour corruption d'agent public étranger", a précisé cette source, confirmant une information du site Jeune Afrique.

Une deuxième personne était également en garde à vue, a ajouté cette source sans plus de précision.

Une enquête préliminaire a été ouverte en 2007 par le parquet de Paris sur l'attribution en 2006 d'un marché public au Gabon à une société française spécialisée dans la fabrication d'uniformes militaires. 

L'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) est en charge de l'enquête.

D'origine béninoise et naturalisé gabonais, Maixent Accrombessi est un des proches collaborateurs d'Ali Bongo Ondimba. Il a travaillé avec lui quand ce dernier était ministre de la Défense avant de le rejoindre à la présidence de la République.

 

AFP

Ses derniers articles: Perpétuité pour Habré: "message aux dictateurs et tournant pour l'Afrique"  Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud  Burkina: ouverture et renvoi du procès du dernier gouvernement Compaoré 

garde

AFP

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

AFP

Experts de l'ONU tués en RDC: un suspect en garde

Experts de l'ONU tués en RDC: un suspect en garde

AFP

Soudan: Béchir met en garde après de nouveaux appels

Soudan: Béchir met en garde après de nouveaux appels

Paris

AFP

100% Afrique: trois soirées de musiques urbaines

100% Afrique: trois soirées de musiques urbaines

AFP

Le salon Livre Paris

Le salon Livre Paris

AFP

Vidéo de massacre: Paris demande

Vidéo de massacre: Paris demande