mis à jour le

Liberia: 70.000 naissances n'ont pas été enregistrées pendant l'épidémie d'Ebola (Unicef)

Plus de 70.000 enfants libériens n'ont pas été enregistrés à leur naissance pendant l'épidémie d'Ebola qui a touché la petite nation ouest-africaine, se retrouvant sans couverture de santé et vulnérables au trafic d'êtres humains, a annoncé l'Unicef vendredi. 

Les enregistrements des naissances ont baissé de près de 40% l'année dernière par rapport à 2013, à cause des fermetures de maternités à travers le pays dues à l'infection des personnels de santé par le virus, a rapporté le Fonds des Nations unies pour l'enfance, citant des estimations officielles du pays.

"Les enfants qui n'ont pas été enregistrés à la naissance n'existent pas officiellement", a indiqué Sheldon Yett, le représentant de l'Unicef au Liberia dans un communiqué. 

Dans les cinq premiers mois de 2015, seules 700 naissances ont été déclarées, rapporte l'Unicef.

"Sans citoyenneté, les enfants au Liberia, [...] risquent d'être laissés pour compte, car incapables d'avoir accès aux services sociaux et de santé de base, incapables d'obtenir des documents d'identité, et sont susceptibles d'être adoptés illégalement ou d'être vendus à des trafiquants d'enfants", souligne le rapport. 

Un porte-parole de l'Unicef a expliqué à l'AFP que le nombre de 70.000 était une estimation du gouvernement libérien réalisée en comparant des projections de naissances attendues à celles effectivement déclarées. 

Le porte-parole a précisé qu'aucune donnée ne prouvait que l'épidémie du virus hémorragique Ebola avait entraîné une baisse des naissances dans le pays.

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, partie en décembre 2013 du Sud guinéen, a fait plus de 11.200 morts pour quelque 27.500 cas, un bilan sous-évalué, de l'aveu même de l'OMS.

Plus de 99% des victimes se concentrent en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

AFP

Ses derniers articles: Togo : trois morts dans des heurts avec les forces de l'ordre (opposition)  Heurts entre manifestants et forces de l'ordre  L'Afrique doit doubler ses investissements dans les infrastructures 

été

AFP

L'ancien otage sud-africain affirme avoir été "très bien traité"

L'ancien otage sud-africain affirme avoir été "très bien traité"

AFP

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

AFP

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

naissances

Santé

Comment des SMS ont sauvé des milliers de bébés au Rwanda

Comment des SMS ont sauvé des milliers de bébés au Rwanda

Adam Sfali - Lemag

Scientifiques : Les hommes déstabilisés sexuellement après les naissances de leurs enfants

Scientifiques : Les hommes déstabilisés sexuellement après les naissances de leurs enfants

Adam Sfali - Lemag

Scientifiques : Les hommes déstabilisés sexuellement après les naissances de leurs enfants

Scientifiques : Les hommes déstabilisés sexuellement après les naissances de leurs enfants