mis à jour le

Le général nigérian Iliya Abbah désigné chef de la force multinationale contre Boko Haram (armée)

Le Nigeria a nommé le général Iliya Abbah comme chef de la force militaire régionale chargée de combattre les insurgés islamistes de Boko Haram, a annoncé l'armée nigériane jeudi.

Le général Abbah était précédemment chargé des opérations dans le delta du Niger, une région pétrolifère stratégique dans le sud du Nigeria, a annoncé à l'AFP le porte-parole de l'armée nigériane, Chris Olukolade.

La Force d'intervention conjointe multinationale (MNJTF), à laquelle doivent participer le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin, doit compter 8.700 hommes au total et a son siège à N'Djamena, au Tchad. Elle remplace la coalition formée par le Nigeria, le Tchad, le Niger et le Cameroun, qui a remporté une série de succès contre Boko Haram depuis février sans toutefois parvenir à neutraliser les islamistes.

La MNJTF devrait entrer en action rapidement, a indiqué M. Olukolade, sans donner plus de précisions.

L'insurrection de Boko Haram et sa répression parfois aveugle par l'armée ont fait plus de 15.000 morts depuis 2009, essentiellement dans le nord majoritairement musulman du Nigeria.

Le groupe armé a intensifié ses attaques depuis l'entrée en fonction fin mai du nouveau président nigérian Muhammadu Buhari, faisant plus de 800 morts en deux mois.

Peu de détails ont été communiqués sur la nature spécifique de la nouvelle force régionale, faisant craindre des délais quant à son déploiement, mais elle est annoncée comme étant plus efficace que la coalition précédente, parfois mal coordonnée dans ses actions sur le terrain.

Le président Buhari se trouve actuellement au Cameroun pour des discussions sur les meilleurs moyens de contrer la menace régionale croissante de Boko Haram, dont il a fait une priorité de son mandat.

La présidence nigériane a expliqué que les entretiens de M. Buhari avec son homologue camerounais Paul Biya s'inscrivaient dans le cadre de l'"action en cours pour construire une coalition régionale plus efficace contre Boko Haram".

Le président nigérian a déjà visité le Tchad et le Niger voisins, qui comme le Cameroun ont subi de sanglantes attaques des islamistes sur leurs territoires.

M. Buhari est attendu samedi au Bénin, dernier membre de la force régionale.

AFP

Ses derniers articles: Mali: l'ONU dit son "impatience" aux signataires de l'accord de paix  OMS: le Canada réclame l'annulation de la nomination du président Mugabe  Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement 

chef

AFP

Kenya: alerte du chef de la Commission électorale sur le scrutin présidentiel

Kenya: alerte du chef de la Commission électorale sur le scrutin présidentiel

AFP

Le chef de l'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires en Centrafrique

Le chef de l'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires en Centrafrique

AFP

Somalie: démissions sans explication du ministre de la Défense et du chef de l'armée

Somalie: démissions sans explication du ministre de la Défense et du chef de l'armée

haram

AFP

La culture du poivron de nouveau autorisée au Niger malgré Boko Haram

La culture du poivron de nouveau autorisée au Niger malgré Boko Haram

AFP

Niger: les combattants de Boko Haram ont jusqu'au 31 décembre pour se repentir

Niger: les combattants de Boko Haram ont jusqu'au 31 décembre pour se repentir

AFP

Cameroun: reddition de membres présumés de Boko Haram dans le nord

Cameroun: reddition de membres présumés de Boko Haram dans le nord