mis à jour le

Boko Haram: le port du voile intégral interdit dans le sud-est du Niger

Les autorités de Diffa, dans le sud-est du Niger, ont interdit aux femmes le port du voile intégral pour "prévenir" des attentats kamikazes des islamistes de Boko Haram, a annoncé mercredi à l'AFP un responsable de cette région voisine du Nigeria.

"Le port du voile intégral est interdit jusqu'à nouvel ordre aux femmes dans la région, dans le souci de prévenir des attentats kamikazes de Boko Haram", a déclaré Hankouraou Biri-Kassoum, le maire de la ville de Diffa.

Avant la région sud-est du Niger, le Cameroun et le Tchad avaient pris des mesures d'interdiction similaires. L'annonce des autorités de Diffa, une région frappée par une série de raids meurtriers de Boko Haram ces derniers mois, fait suite à une vague d'attentats-suicides perpétrés récemment dans ces deux pays.

Boko Haram a commis de nombreux attentats-suicides au Nigeria depuis six ans, utilisant notamment des femmes kamikazes dissimulant des explosifs sous les voiles qui leur couvraient le visage. 

"Vaut mieux prévenir le danger", surtout que "de plus en plus de femmes et de jeunes filles portent le voile intégral à Diffa", a indiqué à l'AFP une source sécuritaire. 

Parmi les nouvelles mesures sécuritaires prises en début de semaine, figure "l'interdiction aux piétons et aux voitures, à l'exception de celles de l'armée, de circuler à partir de 22H00 locales (21H00 GMT)", a souligné le maire Hankouraou Biri-Kassoum.

En outre, l'interdiction de "circuler à motos", en vigueur depuis février, "est reconduite", a-t-il relevé. 

Le groupe islamiste avait mené ses toutes premières attaques début février dans cette région frontalière du nord-est du Nigeria, où Boko Haram a ses fiefs.    

Le Niger est engagé depuis le début de l'année, aux côtés des armées du Nigeria, du Tchad et du Cameroun, dans une opération militaire régionale lancée contre Boko Haram. Les insurgés ont subi de sérieux revers, sans toutefois être neutralisés.

Boko Haram a commis plusieurs attaques dans le sud-est du Niger en juillet.

Les islamistes ont attaqué le 12 juillet la prison de Diffa, tuant un gardien. Le 18 juillet des éléments de Boko Haram ont mitraillé les habitants d'un village qui priaient, tuant 16 personnes.

AFP

Ses derniers articles: Cinéma: le Fespaco de Ouagadougou fête son cinquantenaire sous tension  Kenya: report du jugement sur les lois criminalisant l'homosexualité  Les Nigérians appelés 

interdit

AFP

RDC: un meeting d'opposition finalement interdit

RDC: un meeting d'opposition finalement interdit

AFP

Zimbabwe: la police interdit les rassemblements

Zimbabwe: la police interdit les rassemblements

AFP

RDC: menacé de toutes parts, le parc des Virunga interdit l'abattage d'arbres

RDC: menacé de toutes parts, le parc des Virunga interdit l'abattage d'arbres

Niger

AFP

Frontière Niger-Benin: plus de 40 disparus dans un naufrage sur le Niger

Frontière Niger-Benin: plus de 40 disparus dans un naufrage sur le Niger

AFP

Six personnes tuées par Boko Haram dans le sud-est du Niger

Six personnes tuées par Boko Haram dans le sud-est du Niger

AFP

Le Niger et l'Italie saluent l'effondrement du flux de migrants Africains vers l'Europe

Le Niger et l'Italie saluent l'effondrement du flux de migrants Africains vers l'Europe

port

AFP

Somalie: le directeur maltais du port de Bossasso (DP World) tué par balles

Somalie: le directeur maltais du port de Bossasso (DP World) tué par balles

AFP

Saisie d'armes dans un port libyen: Ankara promet des "mesures fermes"

Saisie d'armes dans un port libyen: Ankara promet des "mesures fermes"

AFP

Maroc: "Tanger la blanche" redessinée par la reconversion de son port

Maroc: "Tanger la blanche" redessinée par la reconversion de son port