mis à jour le

Lutte contre Boko Haram: le président nigérian au Cameroun mercredi

Le président nigérian Muhammadu Buhari se rendra mercredi au Cameroun pour s'entretenir avec son homologue Paul Biya de la lutte contre les insurgés islamistes de Boko Haram, a-t-on appris lundi de source officielle.

"Le président Buhari se rendra au Cameroun mercredi. Il aura un entretien avec le président Biya à son arrivée mercredi et la question de Boko Haram sera au centre de leur discussion", a déclaré à l'AFP Femi Adesina, porte-parole de la présidence nigériane.

"Cette visite entre dans le cadre des consultations sur l'insurrection de Boko Haram", a-t-il ajouté.

Après son investiture fin mai, le nouveau président nigérian s'était déjà rendu début juin au Niger puis au Tchad.

"La visite d'une journée au Cameroun a pour but de construire une alliance régionale forte pour affronter Boko Haram", a déclaré à l'AFP un autre porte-parole présidentiel, Garba Shehu.

Sans donner de détails sur le déploiement de troupes régionales, il a assuré que "le déploiement aura bien lieu à la fin du mois". 

A l'issue d'une réunion de responsables militaires en juin, le déploiement de la Force d'intervention conjointe multinationale (MNJTF) avait été annnoncé d'ici au 30 juillet.

Cette force régionale, qui aurait dû être opérationnelle en novembre dernier, a son siège à N'Djamena et doit compter 8.700 militaires, policiers et civils, fournis par le Nigeria, le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Bénin.

Un nouveau commandant devrait être désigné pour remplacer le général nigérian Tukur Yusuf Buratai, qui a été nommé mi-juillet à la tête de l'armée de terre du Nigeria.

La MNJTF est censée notamment améliorer la coordination entre les pays voisins - Nigeria, Tchad, Niger et Cameroun - qui ont lancé en début d'année une vaste opération militaire contre les islamistes, dont les fiefs sont dans le Nord-Est nigérian. 

L'Union européenne a exprimé lundi son soutien aux opérations lancées contre Boko Haram. "Le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Nigeria font tous les efforts possibles pour combattre le terrorisme dans la région. L'UE soutient ces initiatives en faveur d'une collaboration bilatérale et régionale pour relever ces défis", déclare l'UE dans un communiqué.

Les insurgés ont subi de lourdes pertes au cours de ces opérations, sans pour autant être neutralisés. Désormais affiliés au groupe jihadiste Etat islamique (EI), ils multiplient les attaques dans les quatre pays riverains du lac Tchad. 

Sept personnes ont été tuées depuis dimanche, dont trois décapitées, lors d'attaques des combattants islamistes dans l'Extrême-Nord du Cameroun, en proie depuis plusieurs jours à des attentats-suicides.

De violents combats opposaient lundi l'armée tchadienne aux insurgés de Boko Haram sur des îles du lac Tchad, a-t-on appris de sources concordantes.

M. Buhari sera de retour à Abuja jeudi, ont précisé ses services.

Cameroun

AFP

Troubles au Cameroun anglophone: l'ambassadeur des Etats-Unis convoqué

Troubles au Cameroun anglophone: l'ambassadeur des Etats-Unis convoqué

AFP

Cameroun anglophone: l'armée admet des violences contre un séparatiste

Cameroun anglophone: l'armée admet des violences contre un séparatiste

AFP

Au Cameroun anglophone, Buea, une fac aux racines de la guerre

Au Cameroun anglophone, Buea, une fac aux racines de la guerre

lutte

AFP

Burkina: HRW dénonce des abus de l'armée dans la lutte antiterroriste

Burkina: HRW dénonce des abus de l'armée dans la lutte antiterroriste

AFP

RDC: au coeur de la lutte contre Ebola

RDC: au coeur de la lutte contre Ebola

AFP

RDC: la lutte contre la sorcellerie, remède

RDC: la lutte contre la sorcellerie, remède

président

AFP

Comores: l'ancien président Sambi assigné

Comores: l'ancien président Sambi assigné

AFP

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

AFP

Réforme agraire en Afrique du Sud:  le président reconnaît le "manque de progrès" réalisés par l'ANC

Réforme agraire en Afrique du Sud: le président reconnaît le "manque de progrès" réalisés par l'ANC