mis à jour le

Barack Obama salue la foule au Kenya, le 26 juillet 2015. Crédit photo: REUTERS/Jonathan Ernst
Barack Obama salue la foule au Kenya, le 26 juillet 2015. Crédit photo: REUTERS/Jonathan Ernst

Au Kenya, Barack Obama a visité un pays en plein boom

Et les Etats-Unis ont aussi une place à prendre pour ne pas laisser le champ libre aux Chinois.

Au Kenya, Barack Obama n'a pas débarqué en terre inconnue. Le Président américain avait déjà visité le pays natal de son père en 2008, alors qu'il n'était que sénateur de l'Illinois. Mais en sept ans, la face de Nairobi, où a atterri Obama, a profondément changé, comme le Kenya dans son ensemble.

Le premier président noir de l'histoire des Etats-Unis était l'invité du Global entrepreneuship summit, qui se tenait pour la première fois en Afrique subsaharienne. Et ce n'est pas un hasard si ce sommet économique, qui réunit de nombreux grands patrons d'entreprises technologiques, était organisé au Kenya. La terre des ancêtres de Barack Obama est aussi une terre fertile de croissance économique depuis le début des années 2000. Selon Bloomberg Business, le Kenya sera la troisième économie la plus dynamique en 2015 derrière la Chine et les Philippines avec un taux de croissance de 6%. 

À lire aussi: Les relations complexes de Barack Obama avec le Kenya

Le magazine d'analyse Foreign Policy rappelle aussi que le Kenya est le théâtre d'une "extraordinaire révolution des télécommunications". Dans un laps de temps très court, le pays a sauté la case de développement des infrastructures de communications pour rejoindre directement "l'âge digital", poursuit Foreign Policy. Près de 82% des Kényans possèdent aujourd'hui un téléphone portable contre 89% aux Etats-Unis, selon le Pew Search Center.

De ce miracle économique, la Chine est devenu un partenaire important. Le géant asiatique construit, comme dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne, les principaux axes routiers, les nouvelles infrastructures portuaires ou les grands projets immobiliers kényans, note Foreign Policy. À l'inverse, si les Etats-Unis sont le quatrième importateur de biens produits au Kenya, le pays de Barack Obama n'est que le huitième exportateur de biens et services au Kenya. Un déséquilibre qui illustre le peu d'intérêt que portait jusqu'alors Washington à la région.

Mais la venue en grande pompe de Barack Obama, entouré de nombreux entreprenneurs américains lors de sa visite, à Nairobi est un premier pas dans la construction d'une relation plus étroite entre les deux pays. Sur son compte Twitter, le Président américain a d'ailleurs signé de ses mots son voyage au Kenya: "Le Kenya est en mouvement. L'Afrique est en mouvement".

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Barack Obama

Election présidentielle américaine

Trump a invité le demi-frère kenyan d'Obama au dernier débat présidentiel

Trump a invité le demi-frère kenyan d'Obama au dernier débat présidentiel

Etats-Unis

Dans la primaire républicaine, Ben Carson joue de ses origines africaines

Dans la primaire républicaine, Ben Carson joue de ses origines africaines

Au bout du fil

Quand Jacob Zuma ne raccroche pas son téléphone pour saluer Barack Obama

Quand Jacob Zuma ne raccroche pas son téléphone pour saluer Barack Obama

Kenya

AFP

Le Kenya expulse un représentant du chef rebelle sud-soudanais Riek Machar

Le Kenya expulse un représentant du chef rebelle sud-soudanais Riek Machar

AFP

Le Kenya se retire de la force ONU au Soudan du Sud

Le Kenya se retire de la force ONU au Soudan du Sud

AFP

Une dispute frontalière maritime entre le Kenya et la Somalie lundi devant la CIJ

Une dispute frontalière maritime entre le Kenya et la Somalie lundi devant la CIJ