mis à jour le

Un cargo emprunte le nouveau canal de Suez le 25 juillet 2015. Crédit photo: REUTERS/Stringer
Un cargo emprunte le nouveau canal de Suez le 25 juillet 2015. Crédit photo: REUTERS/Stringer

Un nouveau canal de Suez traverse le désert égyptien

Les premiers navires ont emprunté samedi 25 juillet le nouveau canal de Suez, qui permet à des cargos plus grands de relier la mer Rouge à la Méditerranée.

Cela ressemble à une sorte de New Deal pour sortir l'Egypte de la crise économique dans laquelle elle est plongée depuis la révolution de 2011. Un nouveau canal de Suez vient d'être achevé dans le pays des Pharaons. Plus large que le canal historique ouvert en 1859, cette seconde voie d'eau creusée à travers le désert du Sinaï va permettre de laisser passer des cargos plus gros que le premier. Selon les autorités égyptiennes ce nouveau canal devrait rapporter 15 milliards de dollars par an à l'horizon 2023, quand l'ancien rapporte "seulement" cinq milliards de dollars par an. 

Les premiers navires ont emprunté samedi 25 juillet le nouveau canal de Suez pour un test avant son ouverture officielle, le 6 août, rapporte l’agence de presse égyptienne MENA. Les travaux de ce nouveau canal, parallèle à la voie d’eau existante, ont commencé il y a près d’un an pour un coût de 8 milliards de dollars (7,2 milliards d’euros).

Trois navires porte-conteneurs ont emprunté la nouvelle voie d’eau, escortés par des hélicoptères. Le premier navire, américain, se rendant d’Arabie saoudite vers la Méditerranée à Port-Saïd dans le nord de l’Egypte, le deuxième était un navire danois qui circule entre les Etats-Unis et Singapour et le troisième était un bâtiment bahreïni parti d’Arabie saoudite pour l’Italie. "Le président égyptien Abdel Fattah al Sissi compte sur ce projet pour relancer la croissance économique du pays et lutter contre un taux de chômage à deux chiffres", analyse Le Monde Afrique.

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'île où les millionnaires africains deviennent encore plus riches  La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce  Le chef du renseignement du Nigeria cachait 43 millions de dollars chez lui