mis à jour le

Capture d'écran du clip Matahdatah de MIA.
Capture d'écran du clip Matahdatah de MIA.

Un danseur ivoirien déjanté est la star du dernier clip de MIA

Dans ses clips, l'univers de la chanteuse britannique d'origine sri-lankaise MIA est souvent plein de fantaisie tout en s'imprégnant un maximum de la culture locale. C'est ce qu'on observe une nouvelle fois dans son nouveau projet audiovisuel intitulé "Matahdatah". Comme le rapporte le magazine Jeune Afrique, un danseur ivoirien en costume extravagant y fait une apparition remarquée.

«J’ai réalisé et monté mon premier clip pour Warriors sur mon dernier album, Matangi. Je le tenais à l’écart jusqu’à maintenant , car il m’a inspiré pour faire toute une série de chansons et de vidéos sur le concept de frontières», explique MIA dans un communiqué. Elle explique également que les vidéos ont «toutes été réalisées et éditées par elle-même (…) et filmées dans un pays différent à chaque fois». 

Le mystérieux danseur ivoirien apparaît à partir de 3 minutes 10 secondes dans la vidéo ci-dessous.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester  Une sécheresse menace des milliers d'éléphants au Zimbabwe, mais l'Etat l'ignore 

Mia

AFP

Le Mozambique reste une nation en chantier, selon l'écrivain Mia Couto

Le Mozambique reste une nation en chantier, selon l'écrivain Mia Couto

AFP

Centrafrique: l'actrice Mia Farrow lance un appel

Centrafrique: l'actrice Mia Farrow lance un appel

musique

AFP

Retour de Baaba Maal, l'explorateur de la musique sénégalaise

Retour de Baaba Maal, l'explorateur de la musique sénégalaise

Web

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Google débarque à son tour sur le juteux marché du streaming musical en Afrique du Sud

Musique

Enrico Macias veut retourner dans son Algérie natale avant la fin de sa vie

Enrico Macias veut retourner dans son Algérie natale avant la fin de sa vie