mis à jour le

L'acteur américain George Clooney, le 8 janvier 2011 à Juba au Soudan du Sud.  REUTERS/Thomas Mukoya
L'acteur américain George Clooney, le 8 janvier 2011 à Juba au Soudan du Sud. REUTERS/Thomas Mukoya

Pourquoi les célébrités qui veulent "sauver" l'Afrique s'y prennent souvent mal

Non, George Clooney n'a pas sauvé le Darfour.

Depuis longtemps, les célébrités du show-bizz se plaisent à prendre la défense de l'Afrique, pour sauver des enfants de la famine, combattre Ebola ou libérer des lycéennes des griffes de Boko Haram. Mais si le phénomène n'est pas nouveau, il semble s'amplifier depuis quelques années. Le média Mother Jones a ainsi recensé sur une carte de l'Afrique, les différents combats menés par des personnalités connues sur le continent. De George Clooney au Soudan, à Leonardo DiCaprio au Mozambique.

Dans une tribune publiée par le média britannique The Guardian, le Dr Adekeye Adebajo qui dirige le Centre de résolution des conflits au Cap en Afrique du Sud, rappelle, lui, qu'il y a 30 ans pile, le chanteur Bob Geldof organisait un concert de charité à Wembley à Londres en faveur des Ethiopiens victimes de la terrible famine qui ravageait la Corne de l'Afrique. Un évènement qui est d'une certaine façon le point de départ de l'engagement très médiatique de stars pour des causes africaines. L'ONG Live Aid, pour laquelle jouait Geldof, avait récolté plus de 50 millions d'euros pour sauver les victimes de la catastrophe à l'époque. 

Quelle est la raison à cela?

Selon le média américain Quartz, qui s'est penché sur la question, l'activisme pour défendre des causes africaines permet à des célébrités de s'offrir une importante couverture médiatique, à travers des émissions télé, des reportages, des invitations à des forums mondiaux ou encore des actions caricatives. Ces activistes-stars reçoivent également souvent une oreille attentive de la part de leur gouvernement. Mais, "le problème est que la plupart du temps cela ne débouche sur rien de concret, ni sur la mise en place d'actions politiques", analyse Quartz. 

Mais un autre chemin est possible. Dans un article rédigé pour la World Peace Foundation, l'écrivain britannique Alex de Waal avance trois principes que doivent respecter les activistes occidentaux pour réaliser une action utile pour l'Afrique. 

 
 

1. Collaborer et discuter avec les habitants locaux pour ne pas imposer un agenda extérieur à leurs problèmes.

2. L'activisme doit être basé sur des faits, une réflexion et une ouverture intellectuelle au contexte et aux autres. 

3. Ne pas présumer que tout changer est possible

Plus généralement, les célébrités vont avoir tendance à simplifier à l'extrême des problématiques aux dynamiques politiques et socio-économiques très complexes. On se rappelle tous de la vidéo très virale (100 millions de vues sur Youtube), mais caricaturale, réalisée par une ONG américaine pour appeler à la capture de Joseph Kony, le chef des rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur, en Ouganda. 

Cette vulgarisation de dossiers épineux peut pourtant se transformer en atout. Pour Quartz, "les célébrités peuvent améliorer une situation locale en attirant la lumière médiatique, puis en laissant le débat aux acteurs locaux, chercheurs ou investisseurs."

Le Dr Adekeye Adebajo estime lui que les efforts des stars pour "sauver l'Afrique" ont fait beaucoup pour renforcer les stéréotypes des médias à propos du "continent noir". Il rappelle également les combats perdus d'avance de nombreuses personnalités, comme George Clooney qui voulait "sauver" le Darfour, Bono qui cherchait à "mettre fin à la pauvreté" ou plus récemment le Prince Harry qui s'est rendu en Namibie pour protéger le rhinocéros noir de l'extinction. 

Camille Belsoeur

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: Les forums inter-africains se multiplient, mais pour quelle utilité?  L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile  Le bonheur des Gambiens qui se réveillent dans une dictature devenue démocratie 

activisme

high-tech

Wael Ghonim, cyberactiviste révolutionnaire

Wael Ghonim, cyberactiviste révolutionnaire

Joseph Kony

Joseph Lony

En Centrafrique, la radio comme arme contre la LRA

En Centrafrique, la radio comme arme contre la LRA

chasse à l'homme

Tous les moyens sont bons pour traquer Joseph Kony

Tous les moyens sont bons pour traquer Joseph Kony

wanted

Joseph Kony, un type insaisissable

Joseph Kony, un type insaisissable

ONG

AFP

Soudan du Sud: les Casques bleus mis en cause par une ONG

Soudan du Sud: les Casques bleus mis en cause par une ONG

AFP

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

Attaque terroriste au Kenya: la version policière remise en cause par des ONG

AFP

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye