mis à jour le

Une manifestation contre Uber à San Francisco aux USA. Photo Steve Rhodes via Flickr
Une manifestation contre Uber à San Francisco aux USA. Photo Steve Rhodes via Flickr

En Afrique du Sud, Uber fournit un service de sécurité à ses chauffeurs

Des taxis locaux dénoncent la concurrence déloyale de l'application Uber.

Il n'y a pas qu'en France qu'Uber rencontre des problèmes. En Afrique du Sud aussi, l'entreprise, qui met en contact des utilisateurs et des conducteurs via son application, reçoit des menaces de la part des taxis locaux. Le quotidien britannique The Guardian rapporte ainsi qu'à Johannesburg des chauffeurs Uber ont été visés par des actions de taxis locaux, qui dénoncent la concurrence déloyale de l'entreprise californienne. "Des intimidations récentes ont été provoquées par un petit nombre de chauffeurs de taxis à Sandton Gautrain et Sandton City (au nord de Johannesburg)", note la compagnie dans un communiqué.

À lire aussi: En Ouganda, une start-up veut devenir "l'Uber des moto-taxis"

En réponse, Uber a déployé un service de sécurité sur plusieurs points chauds de la ville où de nombreux clients sont susceptibles de monter dans une voiture Uber. L'entreprise américaine a également demandé à la police de protéger ses chauffeurs, explique le Wall Street Journal.

En Afrique du Sud où l'application est très utilisée dans les grandes villes du pays, principalement à Durban, Le Cap et Johannesburg, près de deux millions de courses avec des chauffeurs ont été commandées sur les six premiers mois de l'année 2015, contre "seulement" un million de trajets sur l'ensemble de l'année 2014. `

Lu sur The Guardian, The Wall Street Journal

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis