mis à jour le

Mozambique: incinération massive de cornes de rhinocéros, première mondiale

Le Mozambique est devenu lundi le premier pays au monde à procéder à une incinération massive de cornes de rhinocéros, récemment reprises à des braconniers, lors d'une cérémonie officielle à Maputo, a annoncé une ONG partenaire du processus.

"C'est un signal très clair que le gouvernement envoie à la société (mozambicaine) et au monde entier sur le degré de tolérance que nous avons vis-à-vis du braconnage", a déclaré à la presse le ministre mozambicain de l'Environnement, Celso Correia, quelques minutes après avoir mis le feu au brasier composé notamment de 86 cornes de rhinocéros et de 2,4 tonnes d'ivoire.

Il s'agit de "la première destruction majeure de cornes de rhinocéros issues d'une saisie au niveau mondial", selon l'ONG américaine Wildlife Conservation Society. Cette ONG accompagne le processus d'incinération, qui devrait durer 24 heures pour que tout soit totalement consommé par les flammes.

C'est également la première fois que le Mozambique procède à l'incinération d'ivoire, imitant ainsi certains pays de la sous-région comme le Kenya ou le Botswana.

Le dernier recensement dévoilé en mai dernier montre une chute de 48% du nombre d'éléphants ces cinq dernières années au Mozambique, alors qu'on estime que la population de rhinocéros y est éteinte depuis 2013.

L'Afrique du Sud, particulièrement confrontée au problème du braconnage des rhinocéros, conserve de son côté les cornes afin de pouvoir éventuellement les vendre en cas de levée du moratoire, pour laquelle elle milite.   

"C'est également un message envoyé aux réseaux du crime organisé: le crime ne paie pas. Si quelqu'un avait l'intention de venir acheter illicitement ces produits, cette intention vient de partir en fumée", a expliqué à l'AFP Carlos Serra, un défenseur de la cause animale, qui va passer la nuit sur place pour veiller à ce que l'intégralité du brasier soit bien réduite en cendres.

Le 12 mai dernier, la police mozambicaine avait réalisé en banlieue de Maputo une saisie historique de 1,3 tonne d'ivoire et de 65 cornes de rhinocéros, ce qui représente le massacre d'environ 200 animaux. 

Mais dix jours plus tard, douze cornes de rhinocéros ont été dérobées des installations gouvernementales. Ce feuilleton, alimenté par la presse locale, a fini de jeter l'opprobre sur des services de police déjà discrédités. Au moins quatre policiers ont été arrétés, et un haut gradé de la police impliqué.

 

AFP

Ses derniers articles: Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants  Les tribulations d'un aviateur casse-cou au Soudan du Sud  Casques bleus soupçonnés d'abus sexuels en Centrafrique: le Gabon et le Burundi promettent des sanctions 

cornes

AFP

L'Afrique du Sud contre la légalisation du commerce de cornes de rhinocéros

L'Afrique du Sud contre la légalisation du commerce de cornes de rhinocéros

AFP

Vietnam: 700 kilos de cornes de rhinocéros et défenses d'éléphants saisies

Vietnam: 700 kilos de cornes de rhinocéros et défenses d'éléphants saisies

AFP

Afrique du Sud: saisie record de cornes de rhinocéros, 2 Vietnamiens arrêtés

Afrique du Sud: saisie record de cornes de rhinocéros, 2 Vietnamiens arrêtés

incinération

LNT

Incinération de plus 9,5 tonnes de Chira à Casablanca

Incinération de plus 9,5 tonnes de Chira à Casablanca

LNT

Incinération de plus 9,5 tonnes de Chira à Casablanca

Incinération de plus 9,5 tonnes de Chira à Casablanca