mis à jour le

Nigeria: 5 morts dans un attentat-suicide contre une église

Cinq personnes, dont une femme, ses deux enfants et un pasteur, ont été tuées dimanche matin dans un attentat-suicide contre une église de Potiskum, dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé à l'AFP un policier et un habitant. 

Le kamikaze est entré à 9h55 (8h55 GMT) dans l'église et s'est fait exploser aussitôt, selon ces sources. "Quatre fidèles sont morts tout de suite, tandis que la cinquième victime a succombé peu après son arrivée à l'hôpital", a déclaré un policier qui a participé à l'évacuation. Un habitant a confirmé ces informations.

Le kamikaze a pénétré une église pentecôtiste en construction de l'Eglise chrétienne des rachetés de Dieu dans le quartier de Jigawa dans la banlieue de Potiskum, capitale économique de l'Etat de Yobe, puis a déclenché ses explosifs.

"Figurent parmi les victimes une femme et ses deux enfants, le pasteur et un autre fidèle", a précisé le policier sous couvert d'anonymat.

Un témoin, Garba Manu, a raconté comment le kamikaze est arrivé à l'église à bord d'un rickshaw, vêtu comme les autres fidèles, et a déclenché ses explosifs dès son entrée dans l'église en construction.

"Je l'ai vu marcher dans l'église sans éveiller aucun soupçon. Cinq fidèles, trois femmes et deux hommes, étaient dans l'église quand le porteur de bombe est entré et ils sont tous morts", a-t-il ajouté. 

"Le corps démembré du kamikaze a aussi été retrouvé," a déclaré Garba Manu, qui habite dans les environs. 

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais depuis le lancement de l'insurrection islamiste de Boko Haram il y a six ans, Potiskum a été régulièrement la cible d'attaques dont plusieurs attentats-suicides. 

En plein ramadan, le Nigeria, avec plusieurs centaines de personnes tuées par Boko Haram en quelques jours, vit sa pire semaine depuis que le nouveau président Muhammadu Buhari a pris ses fonctions le 29 mai. 

La vague d'attaques, qui a débuté mercredi soir, a touché plusieurs villages de l'État de Borno, épicentre de l'insurrection de Boko Haram, désormais affilié au groupe État islamique.

 

AFP

Ses derniers articles: Ethiopie: la famine menace alors que l'argent des humanitaires s'épuise  Maroc: les critiques se multiplient contre la "répression" dans le nord  Coupe des Confédérations: Achille le chat remplace Paul le Poulpe 

attentat-suicide

AFP

Somalie: au moins six morts dans un attentat-suicide

Somalie: au moins six morts dans un attentat-suicide

AFP

Nigeria: un mort dans un attentat-suicide

Nigeria: un mort dans un attentat-suicide

AFP

Cameroun: trois morts dans un attentat-suicide

Cameroun: trois morts dans un attentat-suicide

église

AFP

A Tanta, chaos et colère après l'attentat contre une église copte

A Tanta, chaos et colère après l'attentat contre une église copte

AFP

Egypte: 22 morts dans un attentat dans une église copte

Egypte: 22 morts dans un attentat dans une église copte

AFP

Au Bénin, une sulfureuse Eglise qui "chasse les démons"

Au Bénin, une sulfureuse Eglise qui "chasse les démons"

morts

AFP

Est de la RDC: sept morts dans des combats entre l'armée et une rébellion

Est de la RDC: sept morts dans des combats entre l'armée et une rébellion

AFP

Centrafrique: une centaine de morts

Centrafrique: une centaine de morts

AFP

Centrafrique: au moins 40 morts dans des combats

Centrafrique: au moins 40 morts dans des combats