mis à jour le

Egypte: trois civils tués dans la chute d'un obus sur leur maison au Sinaï

Trois civils, dont deux enfants, ont été tués dans la chute d'un obus sur leur maison durant des affrontements entre l'armée et des jihadistes dans le nord de la péninsule égyptienne du Sinaï, ont affirmé des responsables.

L'armée égyptienne mène depuis deux ans des opérations à grande échelle dans le nord du Sinaï pour enrayer les attaques jihadistes visant les forces de l'ordre, qui se sont multipliées depuis la destitution par les militaires du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une femme de 45 ans, une fillette et un garçon de dix ans, tous membres de la même famille, ont été tués dans la chute d'un obus de mortier sur leur domicile, dans la localité du Cheikh Zouweid, théâtre de nouveaux combats entre jihadistes et soldats, ont indiqué des responsables de la sécurité et de la santé.

Une femme et une fillette de 13 ans ont également été grièvement blessées, d'après les mêmes sources.

Mercredi, des combattants de la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) ont lancé une série d'attaques contre des points de contrôle de l'armée dans le nord du Sinaï. Des affrontements sans précédent ont ensuite opposé jihadistes et soldats à Cheikh Zouweid, tandis que des chasseurs F-16 de l'armée bombardaient des positions du groupe extrémiste.

L'armée a fait état de 17 soldats et 100 jihadistes tués dans ces violences. Mais des responsables avaient auparavant annoncé la mort de 70 soldats et civils.

Les jihadistes disent agir en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les pro-Morsi, et dans laquelle plus de 1.400 personnes ont été tuées.

La plupart des attentats meurtriers de ces derniers mois ont été revendiqués par la "Province du Sinaï", branche égyptienne de l'EI.

Se faisant autrefois appeler Ansar Beït al-Maqdess, le groupe égyptien a changé de nom pour bien marquer son allégeance à l'EI qui a proclamé un "califat" sur les territoires conquis en Irak et en Syrie.

Il a revendiqué des tirs de roquettes qui ont explosé vendredi dans le sud d'Israël sans faire de victime.

 

AFP

Ses derniers articles: Amical: le match Nigeria-Burkina Faso  Sierra Leone: un étudiant tué par la police pendant une manifestation  Maroc: arrestation des assassins présumés d'un député 

chute

AFP

Cacao: la chute des cours, "bombe sociale" en Côte d'Ivoire

Cacao: la chute des cours, "bombe sociale" en Côte d'Ivoire

AFP

Hissène Habré, un bourreau implacable jugé 25 ans après sa chute

Hissène Habré, un bourreau implacable jugé 25 ans après sa chute

AFP

Lagos: les investisseurs immobiliers inquiets de la chute du brut

Lagos: les investisseurs immobiliers inquiets de la chute du brut

civils

AFP

Cameroun: 5.000 civils libérés des mains de Boko Haram

Cameroun: 5.000 civils libérés des mains de Boko Haram

AFP

Cameroun: 5.000 civils libérés des mains de Boko Haram

Cameroun: 5.000 civils libérés des mains de Boko Haram

AFP

Est de la RDC: 25 civils tués dans une attaque

Est de la RDC: 25 civils tués dans une attaque

Sinaï

AFP

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

AFP

Egypte: des Coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques

Egypte: des Coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques

AFP

Egypte: cinq soldats tués dans le Sinaï

Egypte: cinq soldats tués dans le Sinaï