mis à jour le

Un nuage de fumée au dessus de la ville de Sheikh Zuwad, mercredi 1er juillet. REUTERS/Amir Cohen
Un nuage de fumée au dessus de la ville de Sheikh Zuwad, mercredi 1er juillet. REUTERS/Amir Cohen

L'attaque de l'EI contre l'armée égyptienne illustre sa progression au Sinaï

Des combattants de l'Etat islamique ont tué au moins 50 soldats égyptiens mercredi 1er juillet en Egypte.

Le groupe terroriste Wilayat Sinaï (Province du Sinaï), qui a prêté allégeance à l'Etat islamique (EI) à l'automne 2014, a mené mercredi 1er juillet une attaque sans précédent en Egypte dans la péninsule du Sinaï. Des combattants de l'organisation terroriste ont attaqué simultanément plusieurs points de contrôles militaires et tués au moins 50 soldats, selon des sources citées par Reuters.

À lire aussi: L'Etat islamique a tué 50 soldats égyptiens au cours d'une attaque dans le Sinaï

Les assauts ont eu lieu dans la ville de Sheikh Zuwaid, à quelques kilomètres de la frontière avec Gaz et Israël. En début d'après-midi, les djihadistes contrôlaient plusieurs bâtiments à l'intérieur de la ville avec pour objectif "de contrôler pour la première fois une poche de territoire dans le désert du Sinaï", analyse le quotidien britannique The Guardian.

L'Etat islamique a publié un communiqué dans lequel il affirme: "Nous avons le contrôle total de plusieurs sites." S'il s'avère en effet que le groupe terroriste a réussi à s'emparer d'une zone du territoire égyptien, même pour une période assez brève, cela démontre le renforcement des capacités de l'EI dans la région. Les combattants de l'EI avaient déjà mené des attaques dans le nord-est de la péninsule, mais sans jamais réussir à prendre le contrôle d'un territoire. 

Zack Gold, un spécialiste du Sinaï interrogé par The Guardian, explique que tout contrôle d'un territoire par l'EI dans le Sinaï serait lourd de signification. "L'invasion d'une ville et la prise de contrôle de bâtiments permet un développement et c'est une stratégie similaire à celle menée par l'EI en Irak et en Syrie où ils contrôlent de nombreuses villes"

Lu sur The Guardian, Reuters

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: La ville du Cap n'a plus que 100 jours de réserve d'eau  En Côte d'Ivoire, le gouvernement interdit la vente de cartes SIM aux moins de 16 ans  Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice 

Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

AFP

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

Etat islamique

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

Egypte

L'amour déçu des coptes pour le président al-Sissi

L'amour déçu des coptes pour le président al-Sissi

Zone de guerre

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

Sinaï

AFP

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

AFP

Egypte: des Coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques

Egypte: des Coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques

AFP

Egypte: cinq soldats tués dans le Sinaï

Egypte: cinq soldats tués dans le Sinaï