mis à jour le

Des migrants à Bolzano, à la frontière entre l'Italie et l'Autriche dans les Alpes. REUTERS/Stefano Rellandini
Des migrants à Bolzano, à la frontière entre l'Italie et l'Autriche dans les Alpes. REUTERS/Stefano Rellandini

La longue marche des migrants qui franchissent les Alpes à pied

De plus en plus de réfugiés tentent de quitter l'Italie en traversant les Alpes pour échapper à la surveillance de la police.

Les autoroutes de l'immigration clandestine sont toujours plus empruntées. Dans un rapport publié mercredi 1er juillet, l'ONU annonce que 137.000 migrants ont traversé la Méditerranée au cours du premier semestre 2015. Une hausse de 83% par rapport au premier semestre 2014. Et la tendance ne devrait pas s'inverser dans les prochains mois, indique les Nations unies. 

Mais pour rejoindre leur destination finale en Europe, certains migrants empruntent, après leur périple méditerranéen, des chemins hors des sentiers battus. C'est le cas de nombreux réfugiés qui traversent à pied les Alpes pour échapper aux contrôles aux frontières entre l'Italie et les pays voisins. 

À lire aussi: Migrants, un record de 137.000 personnes en Méditerranée depuis début 2015

Le quotidien britannique The Times rapporte ainsi que des centaines de migrants tentent leur chance en franchissant à pied la chaîne montagneuse autour du col de Brenner, qui fait office de frontière entre l'Italie et l'Autriche. Les migrants en sont souvent réduits à cette extrémité après avoir été expulsés des trains qui transitent par le col et s'arrêtent à la première gare en territoire autrichien. 

Entre la France et l'Italie à Vintimille, autre lieu de passage privilégié des demandeurs d'asile, les polices italiennes  et françaises procèdent également à de très nombreux contrôles à la frontière. Ce qui pousse de nombreux migrants à tenter leur chance en traversant les Alpes à pied pour rejoindre des villages français d'où ils pourront ensuite aller vers Lyon. Le site d'informations Mediapart retrace dans un reportage, la difficile longue marche de deux d'entre-eux. 

Le périple à travers les montagnes de Nousra et Naïm, deux jeunes tchadiens qui avaient déjà été refoulés deux fois en tentant d'entrer en France à Vintimille, a duré plus de 20 heures. Le duo a franchi deux cols encore enneigés au sommet et parcouru des dizaines de kilomètres pour rejoindre le premier village français après la frontière. 

«La traversée des Alpes à pied… On n'y croit pas !», leur rétorque un organisme français qui leur refuse un hébergement à leur arrivée dans le pays. Et pourtant, ils sont nombreux à emprunter ces chemins de traverse. 

Lu sur Mediapart, The Times

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

France

AFP

Minurso: la France plaide pour un an de plus, les Etats-Unis pour six mois

Minurso: la France plaide pour un an de plus, les Etats-Unis pour six mois

AFP

Air Sénégal entame ses liaisons en Afrique, avant la France en 2019

Air Sénégal entame ses liaisons en Afrique, avant la France en 2019

AFP

Guinée: "responsabilité" de la France dans le retard du pays (président Condé)

Guinée: "responsabilité" de la France dans le retard du pays (président Condé)

Italie

AFP

Bassirou, de l'enfer libyen aux sacs

Bassirou, de l'enfer libyen aux sacs

AFP

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

AFP

Migrants: de nouveaux garde-côtes libyens formés par l'UE en Italie

Migrants: de nouveaux garde-côtes libyens formés par l'UE en Italie

migrants

AFP

Au Maroc, les migrants ne renoncent pas malgré les refoulements

Au Maroc, les migrants ne renoncent pas malgré les refoulements

AFP

Espagne: 55 des 208 migrants entrés

Espagne: 55 des 208 migrants entrés

AFP

Angola: 380.000 migrants clandestins expulsés en un mois

Angola: 380.000 migrants clandestins expulsés en un mois