mis à jour le

Seifeddine Rezgui sur la plage El-Kantaoui à Sousse (Sky News).
Seifeddine Rezgui sur la plage El-Kantaoui à Sousse (Sky News).

L'auteur de l'attaque terroriste de Sousse s'est entraîné en Libye

Les Tunisiens ont annoncé cette information mercredi 1er juillet.

Les autorités tunisiennes soupçonnaient Seifeddine Rezgui, l'auteur présumé de l'attaque terroriste qui a provoqué la mort de 39 personnes sur une plage de la station balnéaire de Sousse vendredi 26 juin. Elles en ont obtenu la preuve, comme l'a annoncé mercredi 1er juillet le secrétaire d'Etat chargé de la sûreté nationale, Rafik Chelly. 

À lire aussi: La page Facebook du tueur de Sousse comportait des signes de radicalisation

Seifeddine Rezgui, s'est formé au maniement des armes en Libye, pays voisin livré au chaos, a déclaré mardi à l'AFP le secrétaire d'Etat chargé de la sûreté nationale. "Il s'avère qu'il est allé en Libye de manière illégale (...) Il a été formé (au maniement des armes) à Sabratha (à l'ouest de Tripoli)", a-t-il dit.

D’après Rafik Chelly, l’assaillant se trouvait en Libye en même temps que les deux auteurs de l’attentat perpétré contre le musée du Bardo, à Tunis, le 18 mars, déjà revendiqué par l’EI. Les trois jeunes gens se sont peut-être connus, ils auraient été formés ensemble dans le même camp mais il n’était pas possible de le confirmer dans l’immédiat, selon le secrétaire d’État. "Ils se sont absentés (de Tunisie) à la même période. Et en principe, à Sabratha, il y a un seul camp qui entraîne les jeunes Tunisiens", a-t-il dit. Il a en outre indiqué que le camp en question dépendait du groupe jihadiste Ansar al-Charia.

À lire aussi: Les images glaçantes de Seifeddine Rezgui, le suspect de la tuerie de Sousse

L'auteur de l'attentat, qui a été revendiqué par l'Etat islamique, était étudiant en master d'ingénierie. Il s'était montré très discret avant de passer à l'acte, mais sa page Facebook avait révélé quelques indices de sa radicalisation. Parmi ses photos de profil, l'une était la bannière noire de l'Etat islamique, qu'il avait publié comme photo de couverture en juin 2014. 

Une vidéo diffusée par la chaîne britannique Sky News avait montré le jeune homme, habillé de noir, progresser le long du rivage de la plage El-Kantaoui, un AK-47 à la main. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Si vous voulez acheter un iPhone pour pas cher, foncez en Angola  Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017  Le nouveau roi du Rwanda vit dans une petite maison en banlieue de Manchester 

Etat islamique

Egypte

L'amour déçu des coptes pour le président al-Sissi

L'amour déçu des coptes pour le président al-Sissi

Zone de guerre

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

Djihadisme

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Sousse

Tunisie

PHOTOS. À Sousse, entre recueillement et retour des touristes

PHOTOS. À Sousse, entre recueillement et retour des touristes

AFP

Un an après, la Tunisie et la Grande-Bretagne rendent hommage aux victimes de Sousse

Un an après, la Tunisie et la Grande-Bretagne rendent hommage aux victimes de Sousse

Contre-terrorisme

La France renforce sa coopération militaire avec la Tunisie et quadruple son aide militaire

La France renforce sa coopération militaire avec la Tunisie et quadruple son aide militaire

terrorisme

AFP

Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme

Algérie: 55.000 personnes poursuivies en justice pour terrorisme

Attentat

Un Tunisien recherché dans l'attaque du marché de Noël de Berlin

Un Tunisien recherché dans l'attaque du marché de Noël de Berlin

Egypte

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir

Des traces d'explosifs relancent l'enquête autour du crash du vol EgyptAir