mis à jour le

Des victimes de l'attaque de Sousse, le vendredi 26 juin 2015. REUTERS/Amine Ben Aziza
Des victimes de l'attaque de Sousse, le vendredi 26 juin 2015. REUTERS/Amine Ben Aziza

Sousse, une ville qui a vu des centaines de ses jeunes partir pour le djihad

Une attaque terroriste a fait 38 morts vendredi 26 juin dans la station balnéaire de Sousse en Tunisie.

Trois mois après l'attaque terroriste du musée du Bardo, la Tunisie est à nouveau sous le choc. Vendredi 26 juin, un assaillant a ouvert le feu tuant 38 personnes sur une plage de la station balnéaire de Sousse. Selon le ministère de l'Intérieur tunisien, le tireur qui a été abattu était un étudiant tunisien de 19 ans. Pour le moment l'attaque terroriste n'a pas encore été revendiquée, mais le pays est en état d'alerte maximale depuis l'attentat contre le musée du Bardo, à Tunis, qui a fait 22 morts, dont 21 touristes étrangers le 18 mars 2015. Le 13 octobre 2013, un homme s'était également fait exploser sur la plage d'un hôtel à Sousse sans faire de victimes. Ces deux attentats avaient ensuite été revendiqués par l'Etat islamique.

À lire aussi: Une attaque terroriste dans un hôtel à Sousse en Tunisie, de nombreux morts

Le jeune homme qui a ouvert le feu vendredi 26 juin était originaire de la région de Kairouan, une ville qui se situe à environ 30km de Sousse. 

S'il n'est pour le moment pas possible d'effectuer de lien avec cette information, le média qatari Al Jazeera expliquait dans un article daté de novembre 2014 que Sousse était la ville tunisienne qui avait vu le plus de jeunes tunisiens partir faire le djihad en Syrie et en Irak. "Des milliers de jeunes tunisiens ont quitté le pays pour aller faire le djihad, et selon les estimations près de 1.000 d'entre-eux seraient originaires de Sousse."

Selon l'AFP qui s'appuie sur des chiffres du Centre international des études de la radicalisation, la Tunisie est le plus gros "pourvoyeur" de combattants étrangers dans les rangs de l'Etat islamique, avec près de 3.000 tunisiens qui ont rejoint le champ de bataille en Syrie et en Irak. 

À l'intérieur de Sousse, plusieurs quartiers sont suspectés d'abriter des réseaux de recrutements djihadistes dont ceux Al-Qalaa Al-Kubra, Al-Riyadh, Al-Shabab et Hamam Soussa. "Les habitants de Sousse racontent comment des groupes de six ou sept jeunes se rendent à l'une ou l'autre des mosquées de ces quartiers. Puis quelques jours plus tard, leurs familles découvrent qu'ils sont partis pour la Syrie ou l'Irak", rapporte Al Jazeera qui s'appuie sur les témoignages de nombreux témoins. 

Les candidats au départ sont pour la majorité âgés de 20 à 30 ans et viennent souvent "des quartiers ouvriers où le niveau de pauvreté est important, comme la marginalisation sociale et encore plus le manque d'éducation religieuse". 

Camille Belsoeur

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: Les forums inter-africains se multiplient, mais pour quelle utilité?  L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile  Le bonheur des Gambiens qui se réveillent dans une dictature devenue démocratie 

Etat islamique

Zone de guerre

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

Djihadisme

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Djihadisme

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

Sousse

Tunisie

PHOTOS. À Sousse, entre recueillement et retour des touristes

PHOTOS. À Sousse, entre recueillement et retour des touristes

AFP

Un an après, la Tunisie et la Grande-Bretagne rendent hommage aux victimes de Sousse

Un an après, la Tunisie et la Grande-Bretagne rendent hommage aux victimes de Sousse

Contre-terrorisme

La France renforce sa coopération militaire avec la Tunisie et quadruple son aide militaire

La France renforce sa coopération militaire avec la Tunisie et quadruple son aide militaire

terrorisme

Djihadisme

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Terrorisme

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Dark Tourism

En Somalie, le succès bizarre du tourisme des ruines de la guerre civile

En Somalie, le succès bizarre du tourisme des ruines de la guerre civile