mis à jour le

Une entreprise Renault à Oran, en Algérie. REUTERS/Louafi Larbi
Une entreprise Renault à Oran, en Algérie. REUTERS/Louafi Larbi

Le Ramadan est-il vraiment l'ennemi de la productivité en Algérie?

Les entreprises réduisent souvent le nombre d'heures de travail de leurs salariés pendant le mois du Ramadan.

"Après Ramadan, inchalah". C'est peut-être l'expression la plus entendue par les Algériens chaque année lors de cette période de jeûne. 

"Ne jamais remettre à demain ce qu'on peut faire après l'aïd (la fête religieuse qui marque la fin du Ramadan). Au travail, entre amis ou en famille, à la mairie ou à la poste, et dès l'approche du mois sacré, on commence à entendre cette phrase"écrit le site The Huffington Post Maghreb dans un article plein d'humour. 

Mais au-delà des clichés, les Algériens sont-ils vraiment moins efficaces au travail lors de la période du jeûne? Et les entreprises sont-elles confrontées à une baisse de la productivité de leurs employés? 

Pour l'économiste algérien Youghourta Bellache, cité dans les pages du quotidien El Watan, "le réaménagement horaire et le ralentissement du rythme de travail dû à la fatigue entraînent logiquement une baisse de la productivité du travail, notamment dans certains secteurs d’activité  comme l'administrations publique". Plusieurs chefs d’entreprise reconnaissent également une baisse sensible du rythme de travail pendant le mois sacré. 

Pour le Huffington Post, la question du travail pendant le Ramadan revient en boucle dans la bouche des employés pendant la période du jeûne. 

"C'est connu, le mois du jeûne bouscule le quotidien, les heures de travail (et de sommeil!) en souffrent. Dans les bureaux, on commence à se demander: A quelle heure commence-t-on le matin? (et combien peut-on dormir?) ou vers quelle heure finit-on? (pour partir se préparer à rompre le jeûne)."

Pas de statistiques officielles

Certains métiers sont plus impactés que d'autres par le Ramadan. Dans le bâtiment, Mouloud Kheloufi, président de l’Association générale des entrepreneurs algériens, explique à El Watan que, "la rentabilité baisse de 50% à cause de plusieurs facteurs: les gens qui ne travaillent pas dans leur ville d’origine rentrent chez eux pour le Ramadan, certains durant la dernière semaine, d’autres vont faire une Omra". Le nombre d’heures travaillées ne dépasserait pas les "4 heures par jour", selon lui. 

S'il n'existe pas en Algérie de statistiques officielles sur la baisse de la productivité pendant le Ramadan, une étude sur les conséquences économiques du jeûne dans les pays du Golfe estime "la réduction de deux heures par jour de la durée du travail à l’équivalent d’une semaine de production", explique le site Algérie 360°. Le même rapport indique que dans les pays qui réduisent la durée du travail de deux heures, la perte de productivité s'élève à en moyenne 7,7% pendant un mois.

La réduction du temps de travail pendant le Ramadan est également une pratique institutionalisée par l'administration depuis plusieurs années. En 2015, la direction générale de la Fonction publique a instauré une semaine qui s'étale du dimanche au jeudi de 9h à 16h. Mais tout le monde n'est pas d'accord avec l'utilité de cette mesure. 

Lu sur The Huffinton Post, El Watan, Algérie 360°

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Il est de plus en plus facile de voyager sans visa en Afrique  Au Kenya, des élèves bloquent les rues avec leurs bureaux et leurs chaises  Ebola est réapparu au Congo où le virus a causé la mort d'au moins une personne 

Algérie

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

islam

AFP

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

ramadan

AFP

Les Libyens n'ont pas le coeur

Les Libyens n'ont pas le coeur

AFP

En Egypte, les réformes économiques imposent un ramadan austère

En Egypte, les réformes économiques imposent un ramadan austère

AFP

Invité

Invité