mis à jour le

The Scribe Ta in Adoration before Anubis. Jan via Flickr creative commons.
The Scribe Ta in Adoration before Anubis. Jan via Flickr creative commons.

Des millions de chiens momifiés découverts dans des catacombes en Egypte

Ces animaux étaient brûlés avec leur maître dans l'espoir de satisfaire les dieux.

C'est une belle énigme pour les archéologues et spécialistes de l'Egypte antique qui participent aux fouilles des catacombes d'Anubis autour du site de Saqqara. Un groupe de chercheurs britanniques a annoncé avoir mis à jour près de 8 millions de cadavres d'animaux - principalement des chiens - dans ce lieu, rapporte CNN.  

"Nous sommes surpris par l'ampleur du phénomène", explique au média américain le directeur des fouilles, Paul Nicholson. Cet archéologue en poste à l'université de Cardiff (Pays de Galles) ajoute que cela "ouvre une nouvelle série de questions". 

Les chiens domestiques, qui étaient très nombreux dans la société égyptienne, étaient momifiés ou brûlés avec leur maître pour entrer en intercation avec Anubis - un dieu au corps humain et à tête de chien - et aider le défunt à pénétrer dans le royaume des Dieux. 

À lire aussi: La plus vieille pierre taillée par l'homme découverte au Kenya

"La chose importante pour les Egyptiens était de fournir une représentation de Dieu lors de l'incinération", précise Nicholson. Par cet acte, le propriétaire de l'animal disait: "quelque chose de bon vient avec moi dans l'au-delà"

Mais la découverte de l'équipe de chercheurs britanniques apporte un éclairage nouveau sur le site d'Anubis. Depuis la découverte de ce lieu sacré il y a plus d'un siècle, les fouilles des archéologues se concentraient sur les temples à l'extérieur des catacombes. L'exploration de ces dernières n'a débuté qu'en 2009 avec l'aide du Conseil suprême égyptien des antiquités. 

Les catacombes dateraient, selon les estimations, de -750 à -30 avant Jésus-Christ. Une époque où la société égyptienne nouait de plus en plus de contacts avec les civilisations européennes et notamment avec la Grèce et Rome. Sur le site de Saqqara, les fouilles se poursuivent.

"Nous apprenons beaucoup de choses à propos des interactions des Egyptiens avec les animaux, c'est passionnant", conclut Nicholson. 

Lu sur CNN

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice  Au Mali, l'Assemblée nationale privée d'électricité pour impayés  En Gambie, la fin de la dictature pousse de nombreux migrants à revenir au pays 

Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

AFP

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

Messi en Egypte mardi pour une campagne contre l'hépatite C

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

histoire

AFP

CAN: Broos, la première histoire belge d'Afrique

CAN: Broos, la première histoire belge d'Afrique

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

JO 1960

Le jour où un Éthiopien a marché sur Rome et renversé le cours de l'histoire

Le jour où un Éthiopien a marché sur Rome et renversé le cours de l'histoire

pyramides

Sous les pyramides

Une momie égyptienne vieille de 2.200 ans souffrait d'ostéoporose

Une momie égyptienne vieille de 2.200 ans souffrait d'ostéoporose

Météorite

«Le fer venu du ciel», ressource précieuse de l'Egypte antique

«Le fer venu du ciel», ressource précieuse de l'Egypte antique

Liberté publique

Le poignard en métal extraterrestre de Toutankhamon en dit beaucoup sur l'Egypte antique

Le poignard en métal extraterrestre de Toutankhamon en dit beaucoup sur l'Egypte antique