mis à jour le

Scène de guerre dans la vielle de Idlib en Syrie, le 5 avril 2015. REUTERS/Ammar Abdallah
Scène de guerre dans la vielle de Idlib en Syrie, le 5 avril 2015. REUTERS/Ammar Abdallah

Les Marocains et Tunisiens sont les plus nombreux parmi les combattants étrangers en Syrie

Près de 3.000 Tunisiens combattent dans les rangs de l'Etat islamique en Irak et Syrie.

Fin mai, l'ONU estimait que le nombre de combattants étrangers en Syrie et en Irak engagés aux côtés de l'Etat islamique s'élevait à 25.000 personnes. Un chiffre en forte augmentation puisqu'en septembre 2014, les estimations des Nations unies ne faisaient état "que" de 15.000 ressortissants étrangers enrôlés dans les rangs du groupe terroriste. 

Selon un article du quotidien français Le Monde, qui s'appuie sur un rapport rédigé par le comité des sanctions contre Al-Qaida se basant sur des données fournies par 27 services de renseignement, la menace des combattants étrangers n’est pas nouvelle. C’est l’ampleur du phénomène qui inquiète. Six Etats ont déjà «fourni» chacun plus de mille combattants, notamment la France, la Fédération de Russie, le Maroc et la Tunisie.

Selon une autre étude réalisée en janvier 2015 par le Centre international des études de la radicalisation (ICSR), et relayée par l'Agence France-Presse, c'est la Tunisie qui comporte le plus de ressortissants dans les rangs de Daesh, avec 3.000 Tunisiens qui sont partis faire le djihad. Le deuxième plus gros pourvoyeur de combattants est l'Arabie Saoudite (2.500), puis viennent le Maroc, la Jordanie et la Russie avec 1.500 personnes chacun. 

 

Lu sur Le Monde, AFP, ICSR

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Daesh

Attentats du 13 novembre

Arrestation au Mali d'un chef d'un groupe jihadiste qui appelle à combattre la France

Arrestation au Mali d'un chef d'un groupe jihadiste qui appelle à combattre la France

Slate.fr

Comment le djihadisme est devenu «global»

Comment le djihadisme est devenu «global»

Slate.fr

Crash du Sinaï: la compagnie aérienne accrédite la thèse de l’attentat

Crash du Sinaï: la compagnie aérienne accrédite la thèse de l’attentat

Etat islamique

Zone de guerre

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

En Libye, les Américains sont toujours présents mais sans le dire vraiment

Djihadisme

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Djihadisme

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

terrorisme

Djihadisme

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Terrorisme

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Le chômage et la «défense de l'islam» poussent de jeunes sénégalais à la radicalisation

Dark Tourism

En Somalie, le succès bizarre du tourisme des ruines de la guerre civile

En Somalie, le succès bizarre du tourisme des ruines de la guerre civile