mis à jour le

Un village Batwa en Ouganda. REUTERS/Euan Denholm
Un village Batwa en Ouganda. REUTERS/Euan Denholm

Dans l'ombre du tourisme aux gorilles, la misère des pygmées Batwas

Cette ethnie ougandaise a été expulsée de ses terres après la création d'un parc national pour protéger les gorilles.

En 2014, le documentaire Virunga, produit par Leonardo Di Caprio, avait été acclamé par la critique pour avoir révélé le sort précaire des grands gorilles dans la région des volcans à la frontière du Congo et de l'Ouganda. Mais dans l'ombre des grands singes, une autre population est en danger: les Batwas, un peuple de pygmées ougandais.

Ces "hommes de la forêt", comme ils se qualifient eux-mêmes, ont été chassés de leurs terres lors de la création d'un parc national décidé en 1991 pour protéger les gorilles et développer une activité touristique très rentable. Dans un reportage vidéo réalisé sur place, le quotidien britannique The Guardian rapporte la misère des Batwas, laissés-pour-compte par le gouvernement ougandais.

"Nous étions ici depuis des temps immémoriaux", témoigne une vieille dame. "Mais nous avons été chassés à l'ouverture du parc." Un homme, plus jeune, raconte lui la misère qui s'est emparée de la communauté. "Quand nous vivions dans la forêt, je pouvais chasser et collecter du miel. Mais ici nous n'avons que de la boue."

En théorie, les Batwas devraient recevoir 15% de l'argent prélevé par le gouvernement ougandais sur chaque entrée dans le parc. Mais, "nous n'avons jamais reçu le moindre centime de la part du gouvernement. Cela me blesse profondément de voir tout cet argent mais rien pour nous", explique l'un d'entre-eux. Zaninka Penninnah, responsable de l'Organisation unie pour le développement des Batwas, confirme ces propos. "Ils ont été expulsés du parc lors de la création de celui-ci. Le gouvernement ougandais leur a toujours promis une compensation, mais les Batwas attendent toujours."

Pour Praveen Moman, le fondateur de Volcanoes Safari, "il doit y avoir normalement un équilibre entre la protection des animaux et le bien-être des populations, mais dans le cas des Batwas cet équilibre n'a pas été respecté." 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

braconnage

Wildlife

Sauver les grands singes, c’est contribuer au développement de l'Afrique

Sauver les grands singes, c’est contribuer au développement de l'Afrique

Wildlife

Un robot rhinocéros pour lutter contre le braconnage

Un robot rhinocéros pour lutter contre le braconnage

Wildlife

L'extinction des guépards pourrait être aussi rapide que leur vitesse de pointe

L'extinction des guépards pourrait être aussi rapide que leur vitesse de pointe

Congo

AFP

CHAN-2018: les finalistes 2016, RD Congo et Mali, éliminés

CHAN-2018: les finalistes 2016, RD Congo et Mali, éliminés

AFP

La RD Congo autorise des tests de vaccin anti-Ebola

La RD Congo autorise des tests de vaccin anti-Ebola

AFP

Libération d'un Français enlevé début mars en RD Congo

Libération d'un Français enlevé début mars en RD Congo

gorilles

AFP

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

Entre gorilles et safaris, le Rwanda mise sur le tourisme haut de gamme

AFP

Un vaccin pour protéger chimpanzés et gorilles du virus Ebola

Un vaccin pour protéger chimpanzés et gorilles du virus Ebola

AFP

Amour et kalachnikovs au secours des gorilles des montagnes congolais

Amour et kalachnikovs au secours des gorilles des montagnes congolais