mis à jour le

Algérie: l'ex Premier ministre Ouyahia

L'ancien Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a repris la tête mercredi du Rassemblement National Democratique (RND), deuxième force politique au Parlement, a constaté l'AFP lors du conseil national du parti.

Il remplace Abdelkader Bensalah, président du Sénat, qui a démissionné la semaine dernière de son poste de Secrétaire général du RND, en raison de la crise interne qui agite ce parti.

M. Ouyahia, 63 ans, directeur de cabinet du président Abdelaziz Bouteflika depuis un an, et qui a déjà dirigé ce parti créé en 1997, doit encore le conduire jusqu'à la tenue de son prochain congrès à l'automne 2015.

Dès son élection, M. Ouyahia, auquel la presse algérienne a souvent prédit un avenir présidentiel, a renouvelé son soutien au président Bouteflika, réelu il y a un an.

"Nous resterons aux côtés du frère Abdelaziz Bouteflika comme nous l'avons été lors de son premier mandat en 1999 et lors de la période trouble de 2014", quand une nouvelle candidature du chef de l'Etat avait soulevé des réserves en raison de son état de santé.

Abdelaziz Bouteflika, affaibli par un AVC subi en 2013, a été élu l'année dernière pour un quatrième quinquennat. La question de sa succession est permanente dans la rue et le débat politique en raison de ses problèmes de santé.

ministre

AFP

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

Egypte: l'ex-Premier ministre dit réexaminer sa candidature pour 2018

AFP

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Maroc: le parti islamiste pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

AFP

Esclavage en Libye: les conclusions de l'enquête "ne sauront tarder" assure un ministre

Esclavage en Libye: les conclusions de l'enquête "ne sauront tarder" assure un ministre

pays

AFP

Kenya: Uhuru Kenyatta investi président d'un pays divisé

Kenya: Uhuru Kenyatta investi président d'un pays divisé

AFP

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

AFP

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays

Kiir accuse le Soudan d'être une "source d'armes" utilisées dans son pays