mis à jour le

REUTERS/Amir Cohen
REUTERS/Amir Cohen

Tout ce qu'il savoir sur la création de la Tripartite, le marché commun africain

Les leaders de 26 pays africains ont acté, mercredi 10 juin, la création inédite de la zone de libre-échange Tripartite.

La Zone tripartite de libre-échange (Tripartite Free Trade Area - TFTA), ou la «Tripartite», unissant vingt-six des cinquante-quatre pays africains, a été officiellement créée mercredi 10 juin à Charm el-Cheikh, station balnéaire sur la mer Rouge, à l'occasion du sommet présidé par le chef de l'Etat égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi. Mais que représente exactement cette «Tripartite»? 

  • Qui sont les 26 pays signataires de l'accord Tripartite?

L'accord de libre-échange des marchandises Tripartite rassemble les pays membres de trois marchés communs régionaux: la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) et le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (Comesa).

Pour un total de vingt-six pays dont voici la liste: Burundi, Egypte, Ethiopie, Libye, Malawi, Rwanda, Soudan, Ouganda, Zimbabwe, République démocratique du Congo, Djibouti, Erythrée, Kenya, Madagascar, Île Maurice, Seychelles, Swaziland, Zambie, Tanzanie, Angola, Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Mozambique, Namibie, Comores. 

  • En quoi consiste ce nouveau marché commun?

Les dirigeants de vingt-six pays d'Afrique ont signé, mercredi 10 juin, un traité de libre-échange qui englobe donc la moitié orientale du continent et doit faciliter la circulation des biens et des marchandises. Le PIB de la totalité des pays signataires de l'accord représente 885 milliards d'euros et la population d'ensemble s'élève à 625 millions de personnes. Mais contrairement à ce qui se fait à l'intérieur de l'Union européenne, les citoyens des différents pays n'auront pas le droit de circuler librement entre tous les pays de la zone. 

  • Quelles sont les retombées à prévoir pour les pays signataires?

Le traité a pour objectif d'augmenter la part de l'Afrique dans les échanges commerciaux entre pays africains. Selon un économiste kényan cité par la BBC, la part de commerce intra-africain pour les pays de la zone Tripartite pourrait passer de 12% actuellement à environ 30%. À titre de comparaison, en Europe 70% des échanges commerciaux des pays de la zone sont intercontinentaux.  

«C'est un message fort, montrant que l'Afrique travaille à son intégration économique, et à créer un environnement favorable au commerce et à l'investissement», s'était félicité la semaine dernière le gouvernement sud-africain.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Egypte

AFP

Deuil national en Egypte après le carnage dans une mosquée du Sinaï

Deuil national en Egypte après le carnage dans une mosquée du Sinaï

AFP

La star de Liverpool Salah soutient une campagne pour les droits des femmes en Egypte

La star de Liverpool Salah soutient une campagne pour les droits des femmes en Egypte

AFP

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle