mis à jour le

L'électricien. Crédit photo: Adam Cohn via Flickr
L'électricien. Crédit photo: Adam Cohn via Flickr

Quelques chiffres pour comprendre le retard de l'électrification en Afrique

L’Afrique subsaharienne utilise moins d’électricité que l’Espagne.

C'est le rapport phare du Forum Économique Mondial qui se déroule actuellement au Cap, en Afrique du Sud: l’Africa Progress Panel, le think tank de l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a dévoilé vendredi 5 juin sa dernière étude intitulée: «Énergie, planète : saisir les opportunités énergétiques et climatiques de l’Afrique».

Si le rapport donne quelques unes des clefs pour le développement énergétique de l'Afrique dans les prochaines années et prochaines décennies, l'étude de l'Africa Progress Panel livre aussi des chiffres alarmants sur le développement très lent de l'électrification en Afrique, avec notamment un mal profond: les coupures de courant quotidiennes qui pénalisent l'économie des pays touchés. 

  • 621 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité en Afrique subsaharienne. "Mis à part l’Afrique du Sud, qui produit à elle seule la moitié de l’électricité de toute la région, l’Afrique subsaharienne utilise moins d’électricité que l’Espagne. Un Tanzanien mettrait, en moyenne, huit ans pour consommer autant d’électricité qu’un Américain en un mois", détaille l'Africa Progress Panel.
  • 10 milliards de dollars sont dépensés chaque année en produits énergétiques tels que le charbon, les torches, les bougies par les ménages africains les plus pauvres - soit un revenu de moins de 2.50 dollars par jour. Sur une base unitaire, les ménages les plus pauvres d’Afrique dépensent environ 10 dollars/kWh pour l’éclairage, soit 20 fois plus que les ménages africains les plus riches. En comparaison, le coût national moyen de l’électricité est de 0,12 dollars/kWh aux États-Unis et de 0,15 dollars/kWh au Royaume-Uni.
  • 600 000 Africains meurent chaque année à cause de la pollution de l’air générée par les combustibles solides utilisés pour cuisiner. La moitié d’entre eux sont des enfants de moins de 5 ans. Au rythme actuel, il faudrait attendre la seconde moitié du XXIIe siècle pour que la totalité des Africains jouissent d’un accès à des cuisinières non-polluantes.
  • 21 milliards de dollars. C'est la somme que les gouvernements africains versent en subventions chaque année pour des services publics jugés inefficaces et réservés aux plus aisés. L’Africa Progress Panel incite donc les États à revoir leurs politiques de subventions pour réorienter de manière efficace ces 21 milliards de dollars.

Mais surtout, l'Africa Progress Panel alarme sur le fait que la situation risque d'empirer avec l'explosion démographique du continent. Selon les scénarios établis par l’Agence Internationale de l’Énergie, l’Afrique subsaharienne est la seule région où le nombre de personnes privé d’accès à l’électricité devrait augmenter. C’est ainsi qu’en 2030, 66,6 % des Africains pourraient bien être concernés. Le principal obstacle reste celui du financement: comment trouver près de 55 milliards de dollars par an jusqu’en pour ériger des centrales, bâtir ou renouveler le réseau de transmission et de distribution? Pour ce faire, le think tank appelle à une coopération internationale renforcée en plus de la Banque Africaine de développement et de l’Union Africaine.

Camille Belsoeur

Journaliste à Slate Afrique. 

Ses derniers articles: Le roi du Maroc accusé d'avoir ignoré des preuves de violences policières dans le Rif  Un fossile de dinosaure marocain découvert... sur Facebook  L'élection présidentielle annulée au Kenya, une avancée pour le continent 

Afrique

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Mugabe, dernier des "pères de l'indépendance" en Afrique

Mugabe, dernier des "pères de l'indépendance" en Afrique

AFP

Paris et Rabat conjuguent leurs visées économiques en Afrique

Paris et Rabat conjuguent leurs visées économiques en Afrique

développement

AFP

"La culture a un rôle majeur pour le développement de l'Afrique", selon Magic System

"La culture a un rôle majeur pour le développement de l'Afrique", selon Magic System

AFP

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

AFP

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

électricité

Power

Comment la fracture électrique divise l'Afrique

Comment la fracture électrique divise l'Afrique

WTF

Le Kenya a été privé d'électricité pendant quatre heures à cause d'un singe

Le Kenya a été privé d'électricité pendant quatre heures à cause d'un singe

AFP

Energies renouvelables: le Kenya mise sur la géothermie pour son électricité

Energies renouvelables: le Kenya mise sur la géothermie pour son électricité